Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Economie

Boeing décroche une commande historique au Salon de Dubaï

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/11/2011

Dimanche, à l'occasion du Salon aéronautique de Dubaï, Emirates Airlines a passé commande de 50 long-courriers Boeing 777-300 ER : un contrat de 18 milliards de dollars (13 milliards d'euros) sans précédent pour l'avionneur américain.

AFP - L'avionneur américain Boeing a décroché dimanche une commande sans précédent de 50 long-courriers 777 pour 18 milliards de dollars de la compagnie Emirates, à l'ouverture du Salon aéronautique de Dubaï.
              
Au même moment les Emirats arabes unis faisaient monter les enchères dans leur négociation avec l'avionneur français Dassault pour l'achat de 60 avions de combat Rafale en lui opposant l'Eurofighter construit par un consortium européen.
              
Emirates Airlines a passé commande pour 50 Boeing 777-300 ER, a annoncé son PDG, cheikh Ahmed Ben Saïd Al-Maktoum, lors d'une conférence de presse. Ce contrat porte à 90 le nombre de ces long-courriers commandés par Emirates, une compagnie aux ambitions mondiales.
              
Emirates est déjà le plus gros opérateur au monde de 777, un appareil qui selon les versions peut transporter jusqu'à 400 personnes d'un coup d'aile de Dubai à Tokyo ou à Los Angeles.
              
Le constructeur américain a commencé ce mois-ci la construction de son millième Boeing 777. Le prix catalogue du 777-300 ER est de 284 millions de dollars.
              
Emirates, la plus grande compagnie aérienne du Moyen-Orient et l'un des transporteurs dont la croissance est la plus rapide au monde, possède une flotte de 160 avions et un carnet de commande de près de 200 appareils.
              
Cheikh Maktoum a également annoncé avoir pris une option sur vingt appareils supplémentaires qui, si elle se concrétise un jour, rapportera huit milliards d'euros supplémentaires à Boeing.
              
D'après des sources industrielles, Airbus peut espérer engranger à son tour  des commandes à Dubaï lundi et mardi, notammment de la compagnie Qatar Airways et de la société de leasing koweitienne Alafco.
              
La seconde surprise du salon a été la révélation par le consortium Eurofighter que les Emirats arabes unis leur avaient demandé le mois dernier de déposer rapidement une offre face au Rafale du français Dassault.
              
Dassault, qui a déjà équipé l'armée des Emirats avec 60 Mirage 2000-9, la version la plus avancée de cet avion de combat, négocie depuis des années avec Abou Dhabi la vente de 60 Rafale, avion multi-rôles qui n'a jamais été vendu à l'étranger.
              
La nouvelle a été interprétée comme une façon de faire monter la pression sur Dassault pour arracher un meilleur prix dans la dernière phase de la négociation. Le ministre français de la Défense, Gérard Longuet, y a vu "une mesure d'animation de la procédure", mais s'est dit optimiste pour la conclusion du contrat d'ici la fin de l'année.
              
Il n'a pas exclu qu'aux termes d'un accord stratégique, Paris s'engage à faire de son mieux pour trouver un repreneur pour ceux des Mirage 2000-9 dont Abou Dhabi ne voudrait plus s'il achetait des Rafale.
              
Le Rafale et l'Eurofighter, qui ont tous les deux été engagés en Libye, sont en compétition en Inde et en Suisse notamment. L'Eurofighter, construit par un consortium international (Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Espagne), s'est également vendu en Arabie saoudite et en Autriche.
              
Au premier jour du salon, Airbus a annoncé une réorganisation pour servir le marché des avions d'entreprise. Sa nouvelle entité, Airbus Corporate Jets, sera en mesure de proposer aux hommes d'affaires comme au gouvernement non seulement les avions avec un aménagement à la demande mais leur entretien.
              
Airbus propose déjà toute sa gamme en version avion d'entreprise, y compris le super-jumbo A380 vendu au prince milliardaire saoudien Al Walid ben Talal.
              
L'avionneur européen a déjà vendu plus de 170 business jets, dont la moitié au Moyen-Orient, "de loin notre premier marché", a souligné le chef des opérations d'Airbus, John Leahy.

 

Première publication : 13/11/2011

  • AÉRONAUTIQUE

    Le Dreamliner de Boeing a effectué son premier vol commercial

    En savoir plus

  • AÉRONAUTIQUE

    Air France répartit ses commandes de long-courriers entre Airbus et Boeing

    En savoir plus

  • AÉRONAUTIQUE

    Le Salon du Bourget fait décoller les commandes d'Airbus

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)