Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

  • Somalie : un assaut shebab sur le palais présidentiel repoussé

    En savoir plus

FRANCE

Peugeot Citroën supprime plus de 4 000 postes en France en 2012

©

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/11/2011

Selon des sources syndicales, le groupe va supprimer plus de 4 000 postes dans le pays sur un total de 6 000 en Europe. Environ la moitié des suppressions concerne les postes de prestataires travaillant dans la recherche et le développement.

AFP- Le groupe PSA Peugeot Citroën va supprimer plus de 4.000 postes en France en 2012, dont environ la moitié chez des prestataires travaillant surtout dans la recherche et le développement, a-t-on appris de sources syndicales mardi, jour d'un comité central d'entreprise.

Selon la CGT et la CFDT, il y aura parmi l'effectif permanent du groupe 1.000 suppressions de postes en production, 500 en recherche et développement et 400 dans d'autres directions (marketing, etc.), tandis qu'entre 2.200 et 2.500 prestataires externes vont voir leur mission prendre fin.

La France est donc particulièrement touchée par le plan d'économies et de 6.000 suppressions de postes au niveau européen annoncé fin octobre.

Selon les syndicats, la recherche et le développement payent un lourd tribut à ce plan d'économies avec au total environ 2.000 postes supprimés, soit parmi le personnel du groupe (500 postes), soit parmi des "bureaux extérieurs" (1.600 postes).

Les sites de recherche et développement du groupe sont situés en France essentiellement à Sochaux, Velizy (Yvelines) et La Garenne (Hauts-de-Seine).

Selon la CGT, le site de Sochaux perdrait à lui seul un millier de salariés, internes ou externes, dédiés à la recherche et au développement de produits.

Le comité central d'entreprise, qui a débuté mardi matin, doit aborder les détails de ce plan de suppressions de postes en France, où le groupe emploie 80.000 personnes dans la production automobile.

Fin octobre, PSA avait également annoncé vouloir mettre fin aux contrats de 800 intérimaires d'ici fin 2011, sans préciser sur quels sites.


 

Première publication : 15/11/2011

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    Le groupe PSA Peugeot-Citroën supprime des milliers de postes en Europe

    En savoir plus

  • FRANCE - AUTOMOBILE

    PSA envisagerait de fermer deux usines, selon un syndicat

    En savoir plus

  • AUTOMOBILE

    PSA va supprimer 6 000 postes en France

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)