Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : le procès de Germain Katanga reprend à Kinshasa

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : Moïse Katumbi sollicite la protection de l'ONU

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Scrutin local au Royaume-Uni : Londres, l'exception travailliste

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Course à la Maison Blanche : l'imbattable Donald Trump ?

En savoir plus

TECH 24

Revenu universel : le nouveau cheval de bataille de la Silicon Valley

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Les confidences d’un artisan pipier de Paris

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Richard Berry

En savoir plus

FOCUS

Philippines : l'incroyable retour du clan Marcos, symbole des années noires de la dictature

En savoir plus

#ActuElles

Les femmes dans l’entreprise : Isabelle Kocher, première directrice générale du CAC40

En savoir plus

Economie

La France fait le nécessaire pour garder son triple A, selon le président de la BNP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/11/2011

Michel Pébereau, le président de BNP Paribas, estime que la France fait le nécessaire pour protéger son triple A, meilleure note possible attribuée par les agences de notation pour évaluer la solvabilité financière d'un pays.

REUTERS - La France fait le nécessaire pour protéger sa note triple A, a estimé mercredi le président du conseil d'administration de la banque BNP-Paribas, Michel Pébereau.

"Face aux difficultés, les autorités ont pris des mesures courageuses et adaptées qui s'imposaient", a-t-il déclaré à la presse.

"Ces programmes sont en cours", a-t-il ajouté lors de la remise du Grand prix de l'économie Les Echos-Radio classique-Freshfield dont il est le lauréat.
 

Première publication : 16/11/2011

  • BANQUES

    Michel Pébereau quittera la présidence de BNP Paribas en décembre

    En savoir plus

  • BANQUES

    Touché par la crise, BNP Paribas va licencier des centaines de personnes

    En savoir plus

  • BANQUES

    Des investisseurs moyen-orientaux à la rescousse de BNP Paribas ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)