Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les francs-maçons interdits de gouvernement en Italie

En savoir plus

LE DÉBAT

Italie : l'alliance qui fait trembler l'Europe

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Microfinance : on ne prête qu’aux pauvres

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Yves Duteil : avec "Respect", le poète chanteur signe son grand retour

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le commandant Nicolas Maduro va poursuivre la révolution"

En savoir plus

L’invité du jour

Nadège Beausson-Diagne : "Nous sommes Noires avant d'être nous"

En savoir plus

FOCUS

Nicaragua : face au président Ortega, la colère des étudiants

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Italie : un programme qui entend mettre fin à "l'austérité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La fête est finie"

En savoir plus

Asie - pacifique

La Birmanie présidera l'Asean en 2014

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/11/2011

La décision des dirigeants de la région de confier la présidence de l'Association des nations d'Asie du Sud-est (Asean) à la Birmanie en 2014 consacre le retour du pays sur la scène politique.

AFP - Les dirigeants de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean) ont officiellement confié jeudi à la Birmanie la présidence du bloc régional en 2014, a indiqué le ministre indonésien des Affaires étrangères, Marty Natalegawa.

"Les dirigeants de l'Asean... sont convenus de désigner la Birmanie en tant que présidente de l'Asean en 2014", a déclaré le chef de la diplomatie indonésienne lors d'une conférence de presse à Nusa Dua, sur l'île indonésienne de Bali, où les dirigeants de l'Asean sont réunis en sommet annuel.

"L'ensemble des dirigeants sont d'accord pour dire que des changements significatifs, des développements significatifs, ont eu lieu en Birmanie", a-t-il ajouté, comme en réponse aux critiques, en particulier américaines, selon lesquelles le processus d'ouverture de l'ancienne junte militaire est encore trop limité pour mériter à la Birmanie la présidence de l'Asean.

Les dirigeants du Sud-Est asiatique vont "observer attentivement l'évolution pour s'assurer qu'en 2014, la Birmanie sera allée plus loin que là où elle se situe actuellement sur le chemin de la démocratisation", a cependant ajouté M. Natalegawa.

La décision de confier la présidence à la Birmanie consacre le retour de l'ancien régime militaire sur la scène diplomatique régionale, après une année de gestes d'ouverture en direction de l'opposition et notamment la libération de la prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi.

Frappé par des sanctions de nombreuses capitales, la Birmanie, alors dirigée par une junte militaire, avait été contrainte de renoncer à prendre la présidence de l'Asean en 2006. Mais le pays a depuis organisé des élections - les premières en vingt ans - et installé un gouvernement dit "civil", même s'il continue à être contrôlé par l'armée.

 

Première publication : 17/11/2011

  • BIRMANIE

    Les Birmans obtiennent le droit de se syndiquer et de faire grève

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    Le comédien Zarganar et 120 prisonniers politiques recouvrent la liberté

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    L'opposante Aung San Suu Kyi a rencontré le président Thein Sein

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)