Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

Asie - pacifique

La Birmanie présidera l'Asean en 2014

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/11/2011

La décision des dirigeants de la région de confier la présidence de l'Association des nations d'Asie du Sud-est (Asean) à la Birmanie en 2014 consacre le retour du pays sur la scène politique.

AFP - Les dirigeants de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean) ont officiellement confié jeudi à la Birmanie la présidence du bloc régional en 2014, a indiqué le ministre indonésien des Affaires étrangères, Marty Natalegawa.

"Les dirigeants de l'Asean... sont convenus de désigner la Birmanie en tant que présidente de l'Asean en 2014", a déclaré le chef de la diplomatie indonésienne lors d'une conférence de presse à Nusa Dua, sur l'île indonésienne de Bali, où les dirigeants de l'Asean sont réunis en sommet annuel.

"L'ensemble des dirigeants sont d'accord pour dire que des changements significatifs, des développements significatifs, ont eu lieu en Birmanie", a-t-il ajouté, comme en réponse aux critiques, en particulier américaines, selon lesquelles le processus d'ouverture de l'ancienne junte militaire est encore trop limité pour mériter à la Birmanie la présidence de l'Asean.

Les dirigeants du Sud-Est asiatique vont "observer attentivement l'évolution pour s'assurer qu'en 2014, la Birmanie sera allée plus loin que là où elle se situe actuellement sur le chemin de la démocratisation", a cependant ajouté M. Natalegawa.

La décision de confier la présidence à la Birmanie consacre le retour de l'ancien régime militaire sur la scène diplomatique régionale, après une année de gestes d'ouverture en direction de l'opposition et notamment la libération de la prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi.

Frappé par des sanctions de nombreuses capitales, la Birmanie, alors dirigée par une junte militaire, avait été contrainte de renoncer à prendre la présidence de l'Asean en 2006. Mais le pays a depuis organisé des élections - les premières en vingt ans - et installé un gouvernement dit "civil", même s'il continue à être contrôlé par l'armée.

 

Première publication : 17/11/2011

  • BIRMANIE

    Le comédien Zarganar et 120 prisonniers politiques recouvrent la liberté

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    Les Birmans obtiennent le droit de se syndiquer et de faire grève

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    L'opposante Aung San Suu Kyi a rencontré le président Thein Sein

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)