Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Football: sanction démesurée pour Brandao ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Tchéky Karyo

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jacques Attali, président de PlaNet Finance

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jeff Koons, l'icône du néo-pop s'expose à Paris !

En savoir plus

FOCUS

Massacre de Thiaroye : une histoire toujours controversée, 70 ans après

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Réunion de l'Opep sous haute pression

En savoir plus

Economie

Google entre dans la danse de la vente de musique en ligne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/11/2011

Le géant de l'Internet a lancé, mercredi, son service de vente de musique en ligne pour concurrencer Amazon et l'iTunes d'Apple qui occupent le marché depuis plusieurs années.

 AFP - Google a commencé mercredi à vendre de la musique sur sa plateforme Android Market, entrant ainsi en concurrence frontale avec les magasins en ligne iTunes d'Apple et Amazon, qui bénéficient toutefois d'une confortable avance sur le géant américain d'internet.

"Nous sommes heureux d'annoncer que vous pouvez désormais acheter des millions de chansons" sur l'Android Market, la plate-forme d'applications et de contenus numériques du groupe (films, livres, etc), a déclaré le directeur des produits de Google, Paul Joyce, lors d'une présentation à la presse à Los Angeles.

Ce service, baptisé Google Music, est accessible depuis les Etats-Unis, a-t-il ajouté.

Il est dès maintenant possible d'acheter des titres sur Android Market et Google Music sera décliné dans les prochains jours sur les téléphones multifonctions et les tablettes numériques équipés du système d'exploitation du groupe, Android, a expliqué Google.

"Un accord avec Google pour la vente de notre catalogue est révolutionnaire à plusieurs niveaux", a commenté Robert Wells, président des activités numériques d'Universal Music.

"Nous nous attendons à ce que cela représente un flux de revenus important pour nos artistes", a-t-il ajouté en rejoignant d'autres responsables de l'industrie musicale sur la scène où se déroulait la présentation.

Google n'a pour l'instant signé d'accords qu'avec trois des quatres grandes maisons de disque mondiales: Universal, EMI et Sony Music. Un accord n'a pas encore été trouvé avec Warner Music, qui gère notamment la discographie de Madonna.

Pour lancer son nouveau service, le groupe californien s'est appuyé sur des stars mondiales comme Coldplay, Shakira ou les Rolling Stones, dont des titres seront proposés en exclusivité, certains gratuitement.

Les chansons achetées sur Android market peuvent être partagées avec des amis sur le réseau social maison, Google+, une possibilité qui n'existe pas chez les concurrents du groupe. Le partage se limite toutefois à une seule écoute par titre.

Google a aussi conçu son magasin en ligne pour permettre à des musiciens indépendants de vendre des chansons directement, et au prix de leur choix.

"Nous pensons que ce sera une nouvelle destination musicale dans l'espace numérique", s'est félicité Charles Caldas, directeur général de Merlin, une entreprise qui aide les musiciens indépendants à développer leur carrière.

Google avait déjà lancé au mois de mai une version test de ce service, qui permettait aux utilisateurs de stocker des chansons sur des librairies virtuelles, à la manière d'iTunes.

En "dématérialisant" ainsi la musique, Google Music permet de les écouter via internet sur smartphones, tablettes et autres gadgets électroniques. Jusqu'à 20.000 chansons peuvent être stockées sur Google Music, qui concurrence un service équivalent lancé en mars par Amazon.

"C'est quelque chose que Google devait faire pour que la plateforme Android soit prise au sérieux", a commenté un analyste du cabinet Gartner, Michael Gartenberg.

Si Google Music "n'a pas vraiment mis la barre plus haut" que ses concurrents, "il fallait bien commencer quelque part", a-t-il souligné.

De fait, ce nouveau service ne devrait pas -- pour l'instant -- inquiéter iTunes, pionner du secteur, mais pourrait par contre doper la croissance d'Android, qui équipe déjà plus de 200 millions d'appareils mobiles dans le monde, a observé M. Gartenberg.

Plus tôt cette année, Google a également lancé un service de location de films et autres contenus par internet à partir d'Android Market. 

Première publication : 17/11/2011

  • MUSIQUE

    Les Beatles et iTunes ont enfin réussi à s'entendre

    En savoir plus

  • INTERNET

    Google répond enfin à Facebook avec Google +

    En savoir plus

  • INTERNET

    Google met un petit pied dans la musique en ligne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)