Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Au moins 45 morts lors d'un atterrissage d'urgence à Taïwan

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

  • Le Festival d'Avignon, une tradition politique ancrée dans l'actualité

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

Afrique

Le procès du patron de Nessma TV, Nabil Karoui, ajourné

Vidéo par Clovis CASALI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/11/2011

Initialement prévue ce jeudi, l'ouverture du procès de Nabil Karoui a été reportée au 23 janvier. Le patron de la chaîne Nessma TV doit comparaître pour "atteinte aux valeurs sacrées" après la diffusion, en octobre, du film Persepolis.

AFP - Le procès du patron de la télévision privée tunisienne Nessma poursuivi pour "atteinte aux valeurs sacrées" après la diffusion en octobre du film Persepolis, qui avait suscité des violences d'islamistes radicaux, a été reporté au 23 janvier, a constaté l'AFP.

Ouvert dans la cohue, le procès a été ajourné après un peu plus d'une heure de débats, à la demande des avocats de la défense et de la partie civile, et la prochaine audience a été fixée au 23 janvier.

La séance, qui s'est tenue dans une petite salle bondée, a été émaillée d'altercations entre les avocats, dont certains voulaient filmer l'audience.

M. Karoui, qui fait l'objet d'une plainte de plus de 140 avocats, est poursuivi pour "atteinte aux valeurs du sacré, atteinte aux bonnes moeurs et trouble à l'ordre public", et encourt trois ans de prison. Le responsable du visionnage de Nessma et la responsable du doublage du film sont également poursuivis.

La diffusion le 7 octobre par Nessma TV du film franco-iranien Persepolis, en dialecte tunisien, avait déchaîné les passions et suscité une vague de violences, quinze jours avant les élections en Tunisie.

Des groupes d'extrémistes avaient tenté d'attaquer le 9 octobre le siège de la chaîne à Tunis, et la violence avait culminé cinq jours plus tard lorsqu'une centaine d'assaillants avaient jeté des cocktails molotov sur la maison du patron de la chaîne, alors absent.

En cause: une scène du film (qui raconte le régime iranien de Khomeiny à travers les yeux d'une petite fille) où Dieu est représenté, ce que proscrit l'islam.

Nabil Karoui s'était "excusé" pour la diffusion de cette scène après l'attaque de la chaîne, mais les manifestations, à l'instigation de groupes salafistes, s'étaient poursuivies.
 

Première publication : 17/11/2011

  • TUNISIE

    Le domicile du PDG de Nessma TV attaqué

    En savoir plus

  • TUNISIE

    La police disperse une manifestation contre Nessma TV à Tunis

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Près de 200 salafistes attaquent le siège de Nessma TV après la diffusion de Persépolis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)