Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

Afrique

Le procès du patron de Nessma TV, Nabil Karoui, ajourné

Vidéo par Clovis CASALI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/11/2011

Initialement prévue ce jeudi, l'ouverture du procès de Nabil Karoui a été reportée au 23 janvier. Le patron de la chaîne Nessma TV doit comparaître pour "atteinte aux valeurs sacrées" après la diffusion, en octobre, du film Persepolis.

AFP - Le procès du patron de la télévision privée tunisienne Nessma poursuivi pour "atteinte aux valeurs sacrées" après la diffusion en octobre du film Persepolis, qui avait suscité des violences d'islamistes radicaux, a été reporté au 23 janvier, a constaté l'AFP.

Ouvert dans la cohue, le procès a été ajourné après un peu plus d'une heure de débats, à la demande des avocats de la défense et de la partie civile, et la prochaine audience a été fixée au 23 janvier.

La séance, qui s'est tenue dans une petite salle bondée, a été émaillée d'altercations entre les avocats, dont certains voulaient filmer l'audience.

M. Karoui, qui fait l'objet d'une plainte de plus de 140 avocats, est poursuivi pour "atteinte aux valeurs du sacré, atteinte aux bonnes moeurs et trouble à l'ordre public", et encourt trois ans de prison. Le responsable du visionnage de Nessma et la responsable du doublage du film sont également poursuivis.

La diffusion le 7 octobre par Nessma TV du film franco-iranien Persepolis, en dialecte tunisien, avait déchaîné les passions et suscité une vague de violences, quinze jours avant les élections en Tunisie.

Des groupes d'extrémistes avaient tenté d'attaquer le 9 octobre le siège de la chaîne à Tunis, et la violence avait culminé cinq jours plus tard lorsqu'une centaine d'assaillants avaient jeté des cocktails molotov sur la maison du patron de la chaîne, alors absent.

En cause: une scène du film (qui raconte le régime iranien de Khomeiny à travers les yeux d'une petite fille) où Dieu est représenté, ce que proscrit l'islam.

Nabil Karoui s'était "excusé" pour la diffusion de cette scène après l'attaque de la chaîne, mais les manifestations, à l'instigation de groupes salafistes, s'étaient poursuivies.
 

Première publication : 17/11/2011

  • TUNISIE

    Le domicile du PDG de Nessma TV attaqué

    En savoir plus

  • TUNISIE

    La police disperse une manifestation contre Nessma TV à Tunis

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Près de 200 salafistes attaquent le siège de Nessma TV après la diffusion de Persépolis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)