Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Italie : la région désertée de Basilicate reprend vie grâce aux migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Richard Bona, l'un des bassistes les plus doués de sa génération

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pierre Conesa : "L’Arabie saoudite a une diplomatie à deux facettes"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"La Turquie ne peut pas se passer de l'Europe"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : les populistes s'enracinent

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Brexit : bras de fer entre le gouvernement et la Haute Cour

En savoir plus

SPORT

Il n'y a pas de racisme dans le football, selon Sepp Blatter

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/11/2011

Dans une interview accordée à CNN, Joseph Blatter, président de la Fifa, a affirmé que le racisme n'existait pas dans le football et qu'une poignée de main pouvait absoudre certains comportements. Des propos nuancés par la suite via un communiqué.

AFP - Le président de la Fifa Joseph Blatter a été pris dans une controverse mercredi, après avoir affirmé dans une interview que le racisme n'existait pas dans le football et qu'une poignée de main pouvait absoudre certains comportements, propos qu'il a ensuite nuancés.

"Il n'y a pas de racisme, mais peut-être un mot ou un geste déplacé, a d'abord affirmé le Suisse à la chaîne américaine CNN World Sport. Et la victime devrait se dire que ce n'est qu'un jeu et serrer la main" de son adversaire.

Dans un communiqué publié peu après, M. Blatter, 75 ans, a expliqué que ses propos "ont été mal interprétés".

"Ce que je voulais souligner c'est que les joueurs de football se livrent bataille et parfois, les choses se font de manière incorrecte", a-t-il déclaré.

"Mais, normalement, à la fin de la partie, vous présentez vos excuses à votre adversaire si cela a été rude durant le match. Vous vous serrez la main, et tout est fini, a expliqué le président de la Fifa. Toute personne qui a disputé un match de football ou de n'importe quel sport sait que c'est le cas."

Ses commentaires interviennent le jour même où la Fédération anglaise a accusé l'international uruguayen Luis Suarez d'avoir tenu des propos et/ou eu un comportement raciste envers le Français Patrice Evra.

"Ceci dit, je tiens à souligner une nouvelle fois que je ne veux pas sous-estimer le problème du racisme dans la société et le sport. Je m'engage à combattre cette plaie et à la chasser du football", a conclu Joseph Blatter.
 

Première publication : 17/11/2011

  • FOOTBALL

    Sepp Blatter promet de s'attaquer à la corruption au sein de la Fifa

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Quand l'ex-vice président de la Fifa parlait de cadeaux en espèces

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Seize membres de la Fifa visés par une enquête pour corruption

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)