Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Moyen-orient

Alain Juppé en visite en Turquie pour évoquer la crise syrienne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/11/2011

Le ministre français des Affaires étrangères a entamé jeudi une visite de deux jours en Turquie. Au menu des entretiens : la crise syrienne. Face à la répression persistante de la révolte populaire, Paris et Ankara ont durci le ton contre Damas.

AFP - Le chef de la diplomatie française, Alain Juppé, est arrivé jeudi en Turquie pour des entretiens principalement consacrés à la Syrie, a rapporté l'agence turque Anatolie.

A Istanbul, première étape de sa visite de deux jours, M. Juppé doit s'entretenir avec le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan et rencontrer son homologue Ahmet Davutoglu à l'occasion d'un dîner de travail.

Dans son agenda chargé, il a prévu aussi de rencontrer le patriarche oecuménique de Constantinople, Bartholomée Ier.

Vendredi, à Ankara, MM. Davutoglu et Juppé doivent s'adresser à la presse au terme de leurs discussions officielles qui sera axée sur le dossier syrien mais aussi sur des thèmes régionaux.

M. Juppé doit en outre s'entretenir dans la capitale turque avec le ministre aux Affaires européennes Egemen Bagis.

Le ministre français se rendra au Moyen-Orient après sa visite en Turquie, notamment aux Emirats Arabes Unis.

Après avoir tenté de raisonner la Syrie avec laquelle elle avait spectaculairement amélioré sa relations au cours des dernières années, la Turquie a durci le ton à l’égard de son voisin.

Face à la répression persistante de la révolte populaire contre le régime de Damas, la Turquie a pris mardi pour la première fois des sanctions en stoppant des explorations pétrolières communes menées en Syrie et en menaçant d'arrêter de fournir de l'électricité à ce pays.

La France a annoncé mercredi le rappel de son ambassadeur en Syrie, une décision qui rompt une partie de son lien officiel avec Damas et qui accompagne une position déjà adoptée par les Etats-Unis et plusieurs pays arabes.

Première publication : 17/11/2011

  • SYRIE

    La Ligue arabe lance un ultimatum à Damas

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Après la France, le Maroc rappelle son ambassadeur en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les Frères musulmans syriens favorables à une intervention turque

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)