Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Afrique

Le CNT annonce l'arrestation de l'ex-chef des services de renseignement

Vidéo par James ANDRE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/11/2011

Abdallah Al-Senoussi, le chef des services de renseignement de Mouammar Kadhafi, a été arrêté dans le sud de la Libye, annonce un haut responsable du Conseil national de transition. L'homme est recherché par la Cour pénale internationale.

AFP - L'ancien chef des renseignements libyens Abdallah Al-Senoussi, recherché par la Cour pénale internationale (CPI), a été arrêté dimanche dans le sud de la Libye, a annoncé le vice-président et porte-parole du Conseil national de transition.

"Après les informations que nous avons reçues de notre conseil militaire à Sabha (sud), nous confirmons l'arrestation d'Abdallah Senoussi", a déclaré Abdelhafidh Ghoga au cours d'une conférence de presse à Tripoli.

Béchir al-Oueidat, chef du conseil militaire de Wadi Chati (sud), a précisé que M. Senoussi avait été arrêté dimanche par des brigades d'anciens combattants rebelles du Sud libyen.

"Nous avions des doutes sur la présence d'Abdallah al-Senoussi dans la région. Il a été arrêté dans la maison de sa soeur à Al-Guira (sud), il n'a opposé aucune résistance", a-t-il ajouté, expliquant que l'ancien chef des renseignements n'avait que quelques armes personnelles avec lui.

"Il va être remis aux autorités compétentes" du CNT, a-t-il ajouté sans préciser dans quel délai.

M. Oueidat se trouvait à Benghazi (est) pour une réunion de l'armée sous l'égide du CNT, au cours de laquelle un officier est monté à la tribune pour annoncer l'arrestation de "ce terroriste, cet assassin, Abdallah al-Senoussi", sous les applaudissements des centaines d'officiers présents.

Qui est Abdallah Al-Senoussi ?
"Nous remercions Dieu pour cette victoire", a déclaré le ministre de la Défense, Jalal Dgheili, présent à cette réunion.

Comme Seif al-Islam Kadhafi, arrêté dans la nuit de vendredi à samedi, M. Senoussi fait l'objet depuis le 27 juin d'un mandat d'arrêt de la CPI pour crimes contre l'humanité.

Mais comme le fils de M. Kadhafi, M. Senoussi "sera aussi jugé en Libye", a déclaré M. Ghoga. "C'est une question de souveraineté", a-t-il insisté.

Agé de 62 ans, M. Senoussi était considéré comme le bras droit de Mouammar Kadhafi, dont il était le beau-frère, pour le contrôle sécuritaire du pays et l'un des acteurs principaux dans la répression des manifestations réclamant la chute du régime, même si la rébellion avait annoncé son limogeage fin février.

Il est aussi pointé du doigt dans le massacre de la prison d'Abou Salim à Tripoli, où plus de 1.000 prisonniers avaient été tués en 1996 dans une fusillade.

Il avait également été condamné par contumace à la réclusion criminelle à perpétuité par la cour d'assises de Paris en mars 1999 pour son implication dans l'attentat contre un DC-10 de la compagnie UTA en 1989, qui avait fait 170 morts.

Première publication : 20/11/2011

  • LIBYE

    Seïf al-Islam Kadhafi, le réformateur devenu guerrier

    En savoir plus

  • LIBYE

    Seïf al-Islam Kadhafi sera-t-il déféré devant la justice internationale?

    En savoir plus

  • LIBYE

    Seïf al-Islam Kadhafi a été arrêté dans le sud de la Libye

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)