Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris, capitale de l'art contemporain

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Calais, ville de toutes les tensions

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

"Kazakhgate" : un nouveau pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

#ActuElles

Le sexe féminin : un enjeu politique ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Relance dans la zone euro : bientôt un accord sur l'investissement ?

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 23/11/2011

Les grenades lacrymogènes de la police égyptienne

Les cyberactivistes égyptiens dénoncent l’usage de bombes lacrymogènes américaines. La toile marocaine se prépare pour les élections législatives du 25 novembre. Et Google se lance dans la vente de musique en ligne.

Les grenades lacrymogènes de la police égyptienne

De jour comme de nuit, des nuages de gaz lacrymogène flottent sur la place Tahrir du Caire depuis samedi. Largement utilisé par les forces de l’ordre égyptiennes, ce gaz irrite les yeux et la gorge, et brûle la peau des manifestants qui protestent actuellement contre le pouvoir militaire.

Des bombes lacrymogènes fabriquées aux Etats-Unis comme semblent le montrer de nombreuses photos publiées sur les réseaux sociaux. Les grenades portent en effet la marque Combined Systems, une entreprise basée dans l’Etat de Pennsylvanie. Et certaines d’entre elles auraient dépassé leur date de péremption, parfois de plusieurs années, suscitant des inquiétudes quant à leur effet sur la santé des manifestants.

Car, d’après des témoignages de cyberactivistes, le gaz utilisé par la police ces derniers jours serait plus puissant que lors de la révolte populaire qui avait chassé Hosni Moubarak en février dernier. Ainsi, selon des médecins, utiliser du vinaigre pour en combattre les effets semble désormais moins efficace.

Mais les manifestants ont rapidement trouvé d’autres solutions pour se protéger. Cet activiste recommande de s’asperger le visage avec une solution à base d’eau et de levure pour lutter contre le gaz lacrymogène. Visionnée près de 100 000 fois en quelques jours, la vidéo a été largement relayée par les blogueurs égyptiens.

En attendant, si l’exportation de gaz lacrymogène n’est pas interdite, l’utilisation sur la place Tahrir de matériel de maintien de l’ordre fabriqué aux Etats-Unis pourrait, à terme, s’avérer embarrassante pour l’administration Obama.

 

Élections législatives au Maroc

À l’approche des élections législatives qui doivent se tenir le 25 novembre au Maroc, les initiatives se multiplient sur la toile pour inciter les citoyens à participer au scrutin mais aussi pour s’assurer de son bon déroulement.

Ainsi, afin de convaincre les électeurs de se rendre aux urnes, le collectif « Génération Libre » a mis en ligne cette vidéo qui regroupe plusieurs stars nationales. Objectifs affichés : pousser les citoyens à faire entendre leur voix et expliquer l’importance de ce vote historique qui devrait permettre, selon les membres du collectif, de consolider l’Etat de droit dans le royaume.

Autre initiative visant à inciter les électeurs à prendre part au scrutin : celle lancée par Hit Radio et le Festival du Court Métrage Marocain de Rabat qui ont organisé conjointement un concours en ligne appelant les citoyens à réaliser des clips vidéo comme celui-ci pour pousser leur compatriotes à s’inscrire sur les listes électorales. Un projet à caractère civique qui a remporté un franc succès sur le web local.

De son côté, le ministère de l’Intérieur marocain a, lui, lancé ce site qui fournit de nombreuses informations sur les élections à venir et sur le mode de scrutin. Un site sur lequel les citoyens pourront également vérifier que leur inscription sur les listes électorales a bien été prise en compte.

Enfin, signe que ces élections sont placées sous le signe de l’interactivité, l’Organisation marocaine des droits de l’Homme a mis en place un observatoire en ligne qui permet aux Marocains de se renseigner sur le scrutin mais aussi et surtout de surveiller son bon déroulement. Les internautes pourront ainsi y signaler tous les incidents et autres dysfonctionnements éventuellement observés tout au long du processus électoral.

 

Google vend de la musique en ligne

Google se lance dans la vente de musique en ligne via son nouveau service « Google Music » pour l’instant exclusivement disponible aux Etats-Unis. Objectif pour la firme de Moutain View : concurrencer les poids lourds du marché numérique, Apple et Amazon. A noter que trois maisons de disques ont signé un accord avec Google : Universal, EMI et Sony, permettant ainsi l’accès à plus de 8 millions de titres. Les artistes indépendants pourront également créer leur vitrine en ligne sur Google Music. Pour 25 dollars, ils disposeront ainsi d'une page sur laquelle vendre leurs morceaux, Google prélevant une commission de 30 % sur chaque vente.


Tendance du jour sur les réseaux sociaux

L’audition, lundi, de l’acteur britannique Hugh Grant devant la commission Leveson, chargée d’enquêter sur le scandale des écoutes téléphoniques au Royaume-Uni, a fait réagir de nombreux internautes, dont ses fans. Retransmis en direct à la télévision, le témoignage de l’acteur qui a relaté plusieurs de ses mésaventures avec les paparazzis a suscité beaucoup de sympathie sur les réseaux sociaux. Le comédien a en outre accusé le « Mail on Sunday » d’avoir piraté son téléphone portable. Il s’agit du premier quotidien n’appartenant pas au magnat de la presse Rupert Murdoch à être incriminé dans cette affaire.

 

Vidéo du jour

Dans le village de Donje Ljubinje, au Kosovo, la tradition veut que la future mariée se fasse maquiller le visage de façon très élaborée pour préserver son union de la malchance. Un travail minutieux qui offre un résultat particulièrement impressionnant qu’il est possible de découvrir à travers cette vidéo qui circule sur les sites de partage. Un maquillage qui sera ensuite retiré par les femmes de la famille de son conjoint, une fois la cérémonie traditionnelle achevée.

 

 

 


 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

22/10/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit à la condamnation d'Oscar Pistorius

Au sommaire de cette édition : les internautes sud-africains réagissent à la condamnation d’Oscar Pistorius; aux Etats-Unis, une fête dégénère en émeute dans le New Hampshire; et...

En savoir plus

23/10/2014 Réseaux sociaux

La Toile mexicaine réclame la démission du président

Au sommaire de cette édition : au Mexique, les internautes réclament la démission de leur président; des jouets inspirés de la série « Breaking Bad » provoquent la polémique aux...

En savoir plus

21/10/2014 Réseaux sociaux

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

Au sommaire de cette édition : des costumes "Ebola" commercialisés pour Halloween choquent la Toile américaine; le "donut selfie" est la nouvelle tendance en vogue sur les...

En savoir plus

18/10/2014 Réseaux sociaux

Data centers : un coût énergétique trop élevé

Depuis deux ans, des habitants de La Courneuve, dans la banlieue nord de Paris, vivent avec un data center en face de chez eux. Ils sont inquiets car ce bâtiment, qui héberge des...

En savoir plus

20/10/2014 Réseaux sociaux

Ebola : une campagne contre la stigmatisation des Africains

Au sommaire de cette édition : des Africains dénoncent la stigmatisation dont ils sont victimes face à Ebola; un mannequin de vitrine suscite la polémique en Nouvelle-Zélande; et...

En savoir plus