Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Des Taliban pakistanais entament des négociations de paix avec Islamabad

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/11/2011

Des commandants insurgés ont déclaré avoir entamé des pourparlers de paix avec les autorités pakistanaises, afin de favoriser la réconciliation. La priorité du gouvernement consiste à mettre fin aux opérations militaires dans les zones tribales.

AFP- Des talibans pakistanais, dont les attentats ensanglantent le pays depuis 2007, ont affirmé lundi à l'AFP avoir entamé des discussions de paix avec le gouvernement.

Plusieurs accords de paix entre le gouvernement et les talibans pakistanais ont déjà été conclus par le passé mais n'ont guère tenu ni permis de faire cesser les violences, notamment dans les bastions rebelles du Nord-Ouest.

Ils avaient été dénoncés au Pakistan comme aux Etats-Unis, principal bailleur de fonds d'Islamabad, ces critiques estimant qu'ils permettaient aux rebelles de se renforcer avant de lancer de nouvelles attaques dans le pays.

La portée de ces discussions demeurait incertaine lundi, la rébellion des talibans étant divisée en de multiples factions, tout comme leurs conséquences sur la situation dans l'Afghanistan voisin.

"Des discussions de paix sont en cours entre le gouvernement pakistanais et l'armée. Nous nous sommes déjà rencontrés deux fois dans ce cadre", a déclaré à l'AFP un haut commandant taliban, joint par téléphone depuis un lieu inconnu.

Les talibans y réclament notamment le cantonnement des militaires dans leurs bases, le dédommagement des pertes subies pendant les combats, et des échanges de prisonniers, a-t-il ajouté.

Un autre commandant taliban pakistanais a confirmé que des contacts avaient été établis avec le gouvernement. "Des discussions de paix ont lieu depuis plusieurs semaines. Notre première condition est la fin des opérations militaires dans les zones tribales", a-t-il expliqué.

L'existence de ces pourparlers n'a pas été confirmée de source officielle.

Aucun responsable du gouvernement ou de l'armée pakistanaise n'était joignable lundi pour commenter ces annonces. Quant au Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), principal organisation talibane du pays, il a nié lundi toutes négociations.

Le 29 septembre, l'ensemble des dirigeants politiques et militaires pakistanais avaient appelé à favoriser la paix et la réconciliation dans le pays.

Ces annonces interviennent dans un contexte de relatif apaisement au Pakistan, où aucune attaque majeure n'a été menée depuis la mi septembre.
 

Première publication : 22/11/2011

  • PAKISTAN

    Les Taliban pakistanais revendiquent un attentat dans une boulangerie

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Les Taliban pakistanais promettent d'attaquer les États-Unis et l'Europe

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Washington inscrit les Taliban pakistanais sur sa "liste noire" des organisations terroristes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)