Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Syrie: la Turquie sur tous les fronts

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : au Niger, les enfants de plus en plus touchés par la malnutrition

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Tonino Benacquista, roi du romanesque

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Montebourg, Sarkozy : leurs propositions pour redresser l'économie française

En savoir plus

LE DÉBAT

Destruction des mausolées de Tombouctou : un procès historique devant la CPI

En savoir plus

LE DÉBAT

Destruction des mausolées de Tombouctou : un procès historique devant la CPI (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'État français a-t-il volontairement omis des détails dans un rapport sur Renault ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Renzi, Merkel et Hollande sont sur un bateau"

En savoir plus

Afrique

Manifestations à Kasserine au lendemain de la première réunion de l'Assemblée constituante

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/11/2011

À Kasserine, la police tunisienne a procédé mercredi soir à des tirs de sommation pour disperser des manifestants qui s'étaient rassemblés pour exprimer leur colère face aux nouvelles autorités du pays, élues par l'Assemblée constituante.

REUTERS - La police tunisienne a procédé mercredi soir à des tirs de sommation en l’air pour disperser des manifestants qui s’étaient rassemblés dans la ville de Kasserine pour exprimer leur mécontentement face aux nouvelles autorités au pouvoir, ont rapporté des témoins.

Les manifestants estimaient que les personnes tuées par la police à Kasserine lors de la révolution qui a conduit à la chute du président Zine ben Ali n’avaient pas bénéficié d’une juste reconnaissance, ont déclaré trois témoins à Reuters.

Kasserine se trouve à 280 km au sud-ouest de Tunis.

L’Assemblée constituante tunisienne, dominée par les islamistes modérés du parti Ennahda, a tenu mardi sa séance inaugurale après un accord de coalition avec la gauche nationaliste et la gauche laïque.

Les 217 membres de l’assemblée disposent d’une année pour rédiger une nouvelle Constitution.

Première publication : 23/11/2011

  • TUNISIE

    L'Assemblée constituante élit Mustapha Ben Jafaar à sa présidence

    En savoir plus

  • TUNISIE

    La coalition tripartite s'accorde sur la répartition des postes-clés de l'État

    En savoir plus

  • ÉLECTIONS TUNISIENNES

    Les résultats définitifs de la constituante confirment la large victoire d'Ennahda

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)