Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Corée du Sud : la rue en passe de faire chuter la présidente Park Geung-Hye

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jean-Michel Jarre : "L’électro européenne a envahi le monde"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Corée du Sud : les "chaebols" sous le feu des questions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Leçon de diplomatie chinoise pour le néophyte Donald Trump"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux de Manuel Valls"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls est-il capable de rassembler les socialistes ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'organisation EI perd la ville de Syrte, son fief en Libye

En savoir plus

LE DÉBAT

"Non" au référendum en Italie : quelles conséquences dans le pays et en Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Italie : la région désertée de Basilicate reprend vie grâce aux migrants

En savoir plus

SPORT

Battu par l'Olympiakos, l'OM ira chercher sa qualification à Dortmund

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/11/2011

Malgré sa défaite face à l'Olympiakos (0-1), l'Olympique de Marseille reste deuxième du groupe F. Les Phocéens devront battre Dortmund, le 6 décembre prochain en Allemagne, pour décrocher leur qualification pour les huitièmes de finale.

AFP - Marseille, qui avait une chance de valider son billet pour les 8e de finale en cas de victoire, s'est assez logiquement incliné face à l'Olympiakos (0-1), mercredi lors de la 5e journée de Ligue des champions et devra assurer sa qualification à Dortmund le 6 décembre.

De leur côté, en s'imposant contre toute attente, les Grecs, désormais 3e à un point de Marseille, peuvent encore espérer finir à la 2e place.

Et ce qui devait arriver arriva... A trop jouer avec le feu, l'OM, qui avait dominé les Grecs à l'aller (1-0), a perdu face à une équipe plus mobile et volontaire, qui a multiplié les occasions franches longtemps repoussées par Steve Mandanda.



Pourtant, avec pour enjeu une possible qualification en 8e de finale en cas de victoire, on pouvait attendre de la détermination de la part de Marseillais ayant à coeur de prouver que leur bon parcours jusqu'à maintenant (2 victoires puis une défaite et un nul contre Arsenal) n'était pas usurpé.

Mais au lieu de cela, on eut droit à une première période largement remportée aux points par les Grecs. Les Marseillais pouvaient même s'estimer heureux de regagner les vestiaires sur un score nul et vierge, grâce à leur gardien et capitaine Steve Mandanda, auteur de parades déterminantes.

Le Vélodrome avait déjà été cueilli à froid dès la 11e minute, quand le défenseur central Mellberg marquait d'une tête croisée. Mais l'arbitre italien Nicola Rizzoli refusait le but pour un hors-jeu.

En seconde période, après quelques frayeurs pour la défense hellène, notamment sur un centre d'André Ayew repris de près par Valbuena (55) et sur un retourné impossible de Jordan Ayew (57), les Marseillais retombaient dans leurs approximations.

Et le héros Mandanda s'inclinait finalement sur une volée de Fetfatzidis (0-1, 82).

Première publication : 23/11/2011

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Le Losc conjure le sort sur le terrain du CSKA Moscou

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    L'Olympique lyonnais n'a plus son destin entre ses mains

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)