Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Economie

Nokia Siemens va supprimer 17 000 postes dans le monde

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/11/2011

Environ 17 000 postes supprimés : c'est l'objectif que s'est fixé l'équipementier en télécommunication Nokia Siemens, d'ici à 2013. Un plan social qui correspond à la suppression d'un quart des effectifs du groupe, qui compte 74 000 salariés.

AFP - L'équipementier télécoms Nokia Siemens Networks (NSN), détenu par le finlandais Nokia et l'allemand Siemens, a annoncé mercredi un plan de restructuration prévoyant la suppression de 17.000 emplois dans le monde d'ici fin 2013.

Nokia Siemens Networks, qui compte quelque 74.000 salariés au 1er novembre 2011, "entend réduire ses effectifs mondiaux d'environ 17.000 (emplois) d'ici fin 2013", selon un communiqué qui précise que l'objectif est de réaliser des économies annuelles de 1 milliard d'euros par rapport à 2011.

Ces économies doivent se faire au niveau des dépenses opérationnelles et des frais de production, précise le communiqué.

"Ces mesures sont regrettables mais nécessaires et notre objectif est de les mettre en oeuvre de façon juste et responsable, en apportant tout le soutien possible aux employés", affirme le directeur exécutif, Rajeev Suri, dans ce communiqué.

A la suite de cette annonce, l'action de Nokia gagnait 2,5% à la Bourse d'Helsinki dans un marché en recul de 1% vers 13h00 GMT.

Le 13 juillet, la coentreprise germano-finlandaise spécialisée dans les réseaux télécoms avait indiqué prévoir "des nouvelles mesures pour améliorer la compétitivité de l'entreprise comme entité indépendante", suggérant une prochaine restructuration.

Nokia et Siemens avaient un temps considéré la possibilité de vendre des parts de NSN mais y avaient renoncé en juillet.

Fondée en 2007 par la fusion des activités de Nokia et Siemens, NSN a déjà réalisé plusieurs plans sociaux et a souvent subi des pertes au cours de sa brève histoire.

Première publication : 23/11/2011

  • TECHNOLOGIES

    L'action Nokia dévisse sévèrement en Bourse

    En savoir plus

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    Nokia met du Windows dans ses téléphones

    En savoir plus

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    Le PDG de Nokia descend son entreprise en flamme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)