Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Attentat de Londres : "We are not afraid"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le Premier ministre promet des mesures pour répondre aux enseignants grévistes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Rodin en majesté au Grand Palais

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Keep calm et carry on"

En savoir plus

FOCUS

L'Inde, paradis des startups

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Londres frappée au coeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Marine Le Pen au Tchad

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat de Londres : la piste du "terrorisme islamiste" privilégiée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Sage-femme" : Catherine Deneuve et Catherine Frot se découvrent

En savoir plus

Economie

Renault veut lancer une voiture à très bas prix

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/11/2011

Le constructeur automobile français envisage de lancer une voiture encore moins chère que la Dacia Logan, à 2 500 euros. Elle sera essentiellement destinée aux marchés émergents selon le quotidien économique La Tribune.

AFP - Renault s'apprête à lancer un projet de voiture ultra-économique à 2.500 euros, trois fois meilleur marché qu'une Dacia Logan et destiné aux pays émergents, affirme La Tribune à paraître mercredi.

Une équipe Renault-Nissan sera constituée le 1er janvier pour développer l'ensemble des modèles d'entrée de gamme et, notamment, une plate-forme et un moteur à très bas coût, précise le quotidien économique qui cite des "sources internes".

Le projet, précise-t-il est confié à Gérard Detourbet, responsable jusqu'ici de la gamme Entry (Logan, Sandero, Duster) chez Renault.

Interrogé par l'AFP, le constructeur a confirmé que "Gérard Detourbet rejoindra l'Alliance (Renault-Nissan, NDLR) à partir du 1er janvier 2012" pour "s'occuper entre autres de la plate-forme A (petites voitures) développée en Inde".

Mais Renault n'a pas "souhaité donner davantage d'informations sur un projet de véhicule à 2.500 euros".

Selon La Tribune, la nouvelle gamme de petits véhicules ultra-simplifiés ne devrait guère avoir de rapport avec les projets un temps étudiés avec l'indien Bajaj même si un certain nombre d'idées pourraient être reprises.

Destinés aux pays émergents les plus pauvres, ces modèles pourraient cependant avoir à terme leur place aussi sur le marché européen, poursuit le journal.

Première publication : 23/11/2011

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    Peugeot Citroën supprime plus de 4 000 postes en France en 2012

    En savoir plus

  • AUTOMOBILE

    Grosse baisse de régime pour le français Renault

    En savoir plus

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    Renault vire au vert et veut passer à la vitesse supérieure

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)