Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

iCloud piraté : tous en danger?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Passer l'arme à droite"

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Obama envoie 350 soldats supplémentaires en Irak

    En savoir plus

  • "Le monde est en train de perdre la bataille contre Ebola", s'alarme MSF

    En savoir plus

  • Jihad : une Française retrouve sa fillette, emmenée de force en Syrie

    En savoir plus

  • Mistral : "Les technologies de pointe ont déjà été transmises aux Russes"

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Le chef des Shebab somaliens visé par un raid américain

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

Afrique

La CPI accorde à Tripoli le soin de juger Seïf al-Islam Kadhafi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/11/2011

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a concédé à la justice libyenne la "primauté" pour juger Seïf al-Islam Kadhafi. Arrêté le 19 novembre, le fils du défunt "Guide" fait l'objet d'un mandat d'arrêt pour crime contre l'humanité.

AFP - Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) Luis Moreno-Ocampo a affirmé mercredi à Tripoli que la justice libyenne avait la "primauté" pour juger Seif al-Islam, le fils du dirigeant déchu capturé la semaine dernière dans le sud de la Libye.

"La primauté est au système national. S'ils (les libyens) veulent (juger Seif al-Islam), nous ne sommes pas en compétition avec eux. Nous le ferons quand ils ne sont pas en mesure de le faire", a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse.

"Dès qu'ils peuvent le faire, nous arrêtons. C'est le système. Et c'est ce que nous discutons ici" en Libye, a-t-il ajouté. "Du moment que les autorités libyennes mènent les bonnes investigations et qu'elles les présentent aux juges de la CPI, la règle dit qu'elles peuvent le faire".

M. Ocampo a précisé que la CPI n'avait pas à surveiller le déroulement du procès. "Nous ne sommes pas un organisme pour vérifier l'équité des procès", a-t-il ajouté, précisant que la mission de la CPI était de s'assurer qu'aucune impunité ne soit permise.

L'ancien ministre de la Justice du Conseil national de transition (CNT), Mohamed Allagui, a déclaré de son côté qu'un "accord de coopération" devrait être signé prochainement entre la CPI et le CNT pour fixer les modalités du transfert de son dossier.

M. Allagui a assuré par ailleurs que "toutes les garanties et les conditions sont réunies en Libye pour un procès équitable".

"C'est la volonté du peuple libyen, en relation avec la souveraineté du pays", a-t-il dit, assurant toutefois que "ceci n'empêche pas la coopération avec la CPI".

Seif al-Islam fait l'objet depuis le 27 juin d'un mandat d'arrêt de la CPI pour crimes contre l'humanité commis pendant la répression de la révolte populaire qui a pris la forme d'une guerre civile (15 février-23 octobre).

Il a été arrêté le 19 novembre dans le sud de la Libye par des anciens rebelles relevant de" la brigade de Zenten. Il a été ensuite emmené à Zenten, à 170 km au sud-ouest de Tripoli, où il est détenu.

Les autorités libyennes ont depuis annoncé leur intention de juger en Libye Seif al-Islam, en affirmant que son procès sera "conforme aux critères internationaux".
 

Première publication : 23/11/2011

  • LIBYE

    Le CNT dévoile le nouveau gouvernement provisoire

    En savoir plus

  • LIBYE

    La CPI ouvre la voie à un procès de Seïf al-Islam Kadhafi sur le sol libyen

    En savoir plus

  • LIBYE

    Seïf al-Islam Kadhafi a été arrêté dans le sud de la Libye

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)