Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Economie

Areva : Besson exclut des suppressions de postes en France, mais pas à l'étranger

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/11/2011

"Il n'y aura pas de suppressions de postes en France" chez Areva, a répété le ministre français de l'Industrie, qui a toutefois indiqué que de telles mesures étaient possibles à l'étranger, notamment en Allemagne.

REUTERS - Des suppressions de postes chez Areva sont exclues en France mais
possibles à l'étranger, notamment en Allemagne, a déclaré mercredi le ministre de l'Industrie Eric Besson.

Le spécialiste public du nucléaire avait démenti "catégoriquement" lundi soir des informations de l'Agence France Presse selon lesquelles son nouveau plan, attendu à la
mi-décembre, prévoirait 2.700 à 2.900 suppressions emplois, dont 1.000 à 1.200 en France.

"Il n'y aura pas de suppressions de postes en France", a répété Eric Besson sur RMC.

Prié de dire si de telles mesures étaient possibles hors de France, le ministre a répondu : "A l'étranger, c'est possible, mais c'est assez cohérent, les questions qui se posent pour
Areva, c'est l'Allemagne."

"A partir du moment où l'Allemagne a d'ores et déjà arrêté sept réacteurs il y a quelques semaines, il est assez logique que les salariés d'Areva ne puissent pas continuer leur
travail", a-t-il ajouté.

Eric Besson avait déjà assuré mardi qu'il n'y aurait pas de suppressions de postes en France chez Areva, après avoir reçu le président du directoire du groupe Luc Oursel.

Areva compte en tout près de 48.000 salariés, dont 30.000 en France et 5.700 en Allemagne.

Première publication : 23/11/2011

  • FRANCE

    Areva s'engage à ne supprimer aucun emploi sur le sol français

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)