Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Timochenko : "Je ne regrette pas ce que j'ai fait" en Colombie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 24/11/2011

"Je t'aime, moi non plus"

Presse française, Jeudi 24 novembre. Au menu de la presse française ce matin, les déboires d’Eva Joly, étrillée à droite comme à gauche et jusque dans son propre camp pour ses propos jugés intempestifs, le couple Merkozy, et le manque de bienveillance des Français pour leur jeunesse.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
  
On commence cette revue de presse française avec 20 minutes, qui revient ce matin sur les déboires d’Eva Joly.
 
C’est sans aucun doute LA femme de la journée: Eva Joly, la candidate des Verts à la présidentielle qui commence sérieusement à agacer ses partenaires socialistes et à inquiéter ses  camarades écologistes. Bref, c’est un «Joly rififi» d’après 20 minutes.
 
Un «Joly malaise» surenchérit France Soir, qui détaille ce matin les attaques répétées d’Eva Joly contre son adversaire François Hollande, mais aussi l’accord électoral conclu entre les Verts et les socialistes pour les législatives de 2012, un accord qui est en train de provoquer pas mal de remous au PS.
 
Semaine horribilis, décidément pour Eva Joly, qui est également à la Une du Figaro, qui qualifie purement et simplement sa candidature d’«erreur de casting». Eva Joly a été élue par les militants d’Europe-Ecologie/Les Verts, qui l’ont préférée à l’animateur télé Nicolas Hulot, mais ces militants commenceraient à regretter leur choix d’après le Figaro, qui finit par donner raison, une fois n’est pas coutume, à…Daniel Cohn-Bendit: «Les Verts auraient dû l’écouter, faire l’impasse sur la présidentielle pour se consacrer aux législatives! Moralité : ils risquent de se ridiculiser dans la course à l’Elysée et d’obtenir le minimum au Palais Bourbon pour avoir contribué à la défaite de Hollande au printemps».
 
La perspective d’une défaite de François Hollande qui commence à donner des sueurs froides à la gauche : à voir du côté de Libération, qui évoque ce matin un «calvaire vert» infligé par Eva Joly à ses camarades écologistes, et à ses partenaires socialistes.
Libé qui parle ce matin de «folie» à gauche. «Alors que la droite, sans bilan, sans projet, sans idées, ayant le culte du chef par défaut et manque d’alternative, se frotte les mains : les formations de gauche lui disputent son titre de parti le plus bête du monde».
 
Eva Joly accusée de semer la pagaille à gauche mais qui a répété qu’elle ira jusqu’au bout de sa campagne. Mais pourra-t-elle tenir ? C’est la question posée par le Parisien, qui rappelle ce matin le précédent Lipietz. Alain Lipietz, candidat des Verts en 2002 qui s’était vu remplacé en pleine campagne par son camarade Noël Mamère.
 
Eva Joly et François Hollande qu’on retrouve dans le dessin de Plantu dans le Monde en compagnie du couple  Merkel-Sarkozy. Un homme et une femme version politique, ce n’est pas toujours facile: «je l’aime…moi non plus !».
 
Nicolas Sarkozy et Angela Merkel qui vont se retrouver aujourd’hui à Strasbourg pour parrainer le nouveau président du Conseil italien Mario Monti. Le couple franco-allemand dont les relations sont décryptées par le Parisien.
 
« Je t’aime, moi non plus» : je vous propose pour terminer ce dossier du Monde qui a réalisé une longue enquête sur le rapport des Français avec leur jeunesse. Un sondage montre que les plus âgés portent un regard à la fois «désolé et sévère» sur les jeunes.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/05/2018 Protection des données

"Souriez, vous êtes (mieux) protégés"

Dans cette seconde revue de presse de la matinée : que penser du règlement général sur la protection des données (RGPD) qui entre en vigueur ce vendredi, de nouvelles...

En savoir plus

25/05/2018 Donald Trump

Plus du tout de sommet États-Unis - Corée du Nord ?

L'annulation du sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un est la une de cette première revue de presse du vendredi 25 mai. Également au menuÉ: le référendum irlandais sur...

En savoir plus

24/05/2018 revue de presse

"Le football américain s'agenouille devant Trump"

Dans la presse ce jeudi 24 mai : le référendum irlandais sur l’avortement, la décision de la NFL d’obliger les joueurs de football américain à se tenir debout au moment de...

En savoir plus

24/05/2018 Revue de presse française

"From Russia with luck"

À la une de la presse ce jeudi 24 mai : la désignation de Giuseppe Conte pour diriger le nouveau gouvernement italien, la visite d’Emmanuel Macron en Russie, la première...

En savoir plus

23/05/2018 revue de presse

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

Dans la presse ce mercredi 23 mai : la mort de l’écrivain américain Philip Roth, la condamnation de l’archevêque australien Philip Wilson accusé d’avoir couvert des faits de...

En savoir plus