Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Moyen-orient

Triple attentat meurtrier à Bassora

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/11/2011

Un marché du centre de Bassora, une ville située à 450 kilomètres au sud de Bagdad, a été la cible d'un triple attentat à la bombe. Une vingtaine de personnes ont été tuées et une soixantaine d'autres blessées.

AFP - Au moins 19 personnes ont été tuées et 65 blessées lors de l'explosion jeudi soir de trois bombes sur un marché du centre de Bassora (sud), selon un nouveau bilan donné par une source du ministère de l'Intérieur et un responsable médical.

Le précédent bilan faisait état de 10 morts et au moins 45 blessés. Selon la source au ministère de l'Intérieur, il est à présent estimé à 19 morts et 67 blessés. Selon Riad Abdelamir, chef du service de la santé de Bassora, le bilan serait de 19 morts et de 65 blessés.


Première publication : 24/11/2011

  • IRAK

    Double attentat meurtrier à Bagdad

    En savoir plus

  • IRAK

    Série d'attentats meurtriers à Bagdad, des dizaines de victimes

    En savoir plus

  • IRAK

    Vague d'attentats meurtriers dans la région de Bagdad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)