Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : le gouvernement dissout le comité olympique

En savoir plus

LE DÉBAT

France - arrêtés anti-burkini : une dérive politique ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

France - arrêtés anti-burkini : une dérive politique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Disparition de Sonia Rykiel, femme libre et "reine du tricot"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping : "Ali Bongo est incapable de diriger le Gabon"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ali Bongo : "L’opposition ne parle que de mon acte de naissance"

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : la politique migratoire de Merkel pèse dans la campagne pour les régionales

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Destruction des mausolées de Tombouctou : 9 à 11 ans de prison requis contre Ahmad Al Mahdi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

Afrique

Kamal al-Ganzouri devient le nouveau Premier ministre égyptien

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/11/2011

Ancien homme fort d'Hosni Moubarak, Kamal al-Ganzouri a été nommé Premier ministre vendredi par le Conseil suprême des forces armées en Égypte. Ce poste est doté des "pleins pouvoirs" dans le pays.

AFP - Kamal el-Ganzouri, un ancien chef du gouvernement égyptien, a été désigné comme nouveau Premier ministre par l'armée au pouvoir, a indiqué vendredi la télévision d'Etat.

M. Ganzouri, 78 ans, a été de 1996 à 1999 Premier ministre sous Hosni Moubarak, chassé le 11 février par une révolte populaire. Il remplace Essam Charaf, qui a démissionné en raison de la grave crise que traverse l'Egypte actuellement.

Son nom avait déjà été avancé jeudi par des télévisions privées égyptiennes.

M. Charaf a remis la démission de son gouvernement en raison de la grave crise que traverse le pays, avec 41 personnes tuées, selon des chiffres officiels, au cours des derniers jours dans des affrontements entre forces de l'ordre et manifestants réclamant le départ immédiat de l'armée du pouvoir.

L'Egypte doit connaître à partir de lundi ses premières élections législatives depuis la chute de Hosni Moubarak.

La possible désignation de cet ancien fidèle de M. Moubarak avait été accueillie jeudi soir par des moqueries par les militants de la place Tahrir.

"Je pense qu'il était populaire à son époque. Mais il n'est plus de notre temps", raillait Abdallah Ahmad, un étudiant de 22 ans.

M. Ganzouri s'était démarqué du président déchu après le soulèvement populaire du début de l'année lors d'une interview, après avoir été absent pendant 11 ans des médias.

A la suite de cet entretien, plusieurs groupes présents sur Facebook l'ont soutenu comme candidat pour la présidence de la République.

Avant d'être à la tête du gouvernement sous M. Moubarak, il avait occupé le poste de ministre du Plan, où il a notamment oeuvré pour une amélioration des relations entre son pays et la Banque mondiale et le Fonds monétaire international.

Diplômé de la faculté d'agriculture de l'université du Caire et titulaire d'un doctorat en économie de l'université américaine du Michigan, il a occupé plusieurs autres postes importants durant sa présidence.

Première publication : 25/11/2011

  • ÉGYPTE

    Une journaliste de France 3 agressée sexuellement près de la place Tahrir

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L'armée présente ses excuses pour les morts place Tahrir

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)