Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : la guerre oubliée

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse?

En savoir plus

SUR LE NET

Le web se met au « Ice Bucket Challenge » pour la bonne cause

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

FOCUS

Israël : Tsahal face aux minorités de la société israélienne

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guillaume Foliot, directeur adjoint du Programme alimentaire mondial

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le scandale irlandais"

En savoir plus

  • Reprise des hostilités à Gaza, Israël rappelle ses négociateurs au Caire

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

  • Le pape François ouvre davantage la voie à la béatification de Mgr Romero

    En savoir plus

  • Amos Gitaï : "Israël est un projet politique, pas un projet religieux"

    En savoir plus

  • Le bilan d'Ebola s'alourdit encore en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

Afrique

Un tribunal de Djibouti condamne Total à verser 204 millions d'euros

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/11/2011

Total a été condamné par un tribunal de Djibouti à verser 200 millions d'euros de dommages et intérêts et 4 millions d'euros d'amende dans une affaire de pollution marine qui remonte à 1997. Le groupe français a fait appel de la condamnation.

AFP - Total a été condamné à 200 millions d'euros de dommages et intérêts ainsi que quatre millions d'euros d'amende par un tribunal de Djibouti dans une affaire de pollution marine, a-t-on appris vendredi auprès d'un porte-parole du groupe pétrolier français.

Informé de cette lourde condamnation le 17 novembre, Total a fait appel deux jours plus tard de cette sentence de la chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Djibouti, a-t-il précisé, confirmant une information du magazine Le Point.

Les faits concernent une pollution pétrolière du port de Djibouti qui remonte à 1997, du fait d'une fuite dans un vieil oléoduc.

"Il y a eu des poursuites pénales pour faits de pollution contre nos deux filiales à Djibouti, Total Djibouti et Total Marketing Djibouti", a expliqué un porte-parole.

Chacune des deux sociétés a été condamnée "à 2 millions d'euros d'amende et 100 millions de dommages et intérêt", a-t-il précisé, sans vouloir faire plus de commentaire sur le fond.

Total Marketing Djibouti a été condamné pour des faits de pollution reprochés à l'époque à la société Mobil Djibouti, dont elle a repris depuis les actifs, précise-t-on de source proche du dossier à Djibouti.

Une troisième société, Oil Libya Djibouti, a également été condamnée à 100 M EUR de dommages et intérêts et à 2 M EUR d'amende, pour les mêmes faits de pollution reprochés à l'ancienne société Shell Djibouti qu'elle a depuis rachetée.

La condamnation a été prononcée contre les sociétés pétrolières reconnues "coupables du délit de mise en danger de la vie d'autrui" en raison de cette pollution, toujours selon la même source à Djibouti. La plainte remonte à 2001, et elle avait été relancée l'an dernier.

Deux cadres de Total à Djibouti, dont le directeur général du groupe dans le petit Etat d'Afrique de l'Est, ont par ailleurs été rappelés au siège parisien à La Défense, a-t-on également appris de source proche du dossier. Total emploie environ 40 personnes à Djibouti.

Cette condamnation intervient alors que les relations entre Paris et Djibouti, qui abrite la principale base française militaire à l'étranger avec près de 3.000 hommes, se sont tendues ces dernières années.
 

Première publication : 25/11/2011

  • PÉTROLE

    Total lance un important projet offshore en Angola

    En savoir plus

  • LIBYE

    Total et ENI redémarrent leur production de pétrole en Libye

    En savoir plus

  • FRANCE

    Trois permis de recherche de gaz de schiste en passe d'être abrogés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)