Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève se durcit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Blues au PS"

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama veut envoyer 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

FRANCE

DSK se refuse à tout commentaire concernant la thèse du complot

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/11/2011

À quelques jours de la parution d'une enquête soutenant la thèse du complot dans l'affaire DSK-Diallo, Dominique Strauss-Kahn déclare n'avoir "aucun commentaire" à faire. Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, parle, lui, de "fantasmes".

AFP - Dominique Strauss-Kahn a déclaré dimanche à l'AFP qu'il n'avait "aucun commentaire à faire sur les articles de M. Epstein", le journaliste américain dont une enquête laisse entendre que l'ancien directeur du FMI aurait été victime d'un piège le 14 mai.

"Je n'ai aucun commentaire à faire sur les articles de M. Epstein", a répondu M. Strauss-Kahn interrogé par l'AFP.

Dans une enquête à paraître dans le magazine New York Review of Books, le journaliste américain, Edward Epstein, rapporte des détails sur ce qui s'est passé le 14 mai 2011 à l'hôtel Sofitel de Manhattan, où Dominique Strauss-Kahn a été accusé d'avoir agressé sexuellement une femme de chambre, Nafissatou Diallo, alors qu'il faisait figure de favori pour la présidentielle de 2012.

Il affirme que DSK a été prévenu par une amie le matin même que l'un de ses téléphones portables, un BlackBerry, avait probablement été piraté, l'un de ses courriels privés ayant été lu à l'UMP, le parti du président Nicolas Sarkozy.

Il rapporte que ce téléphone a été égaré et jamais retrouvé, et que deux hommes du Sofitel se seraient réjouis de façon ostentatoire de ce qui arrivait à M. Strauss-Kahn.

Samedi des proches de l'ancien ministre ont affirmé à l'AFP que Dominique Strauss-Kahn s'inquiétait de la disparition de l'un de ses portables, "un BlackBerry" qui était "son téléphone professionnel du FMI" et qu'il pensait que celui-ci avait été "piraté".

Il s'en était ouvert, ont affirmé ces sources", auprès de son épouse Anne Sinclair qu'il avait jointe par téléphone le 14 mai, avant son arrestation à l'aéroport de New York où il avait embarqué pour rejoindre Paris.

Dans une interview samedi à l'AFP, M. Epstein a affirmé que "des gens étaient en train de surveiller ce que faisait DSK pendant son voyage (à New York)". "Je n'ai pas dit que c'était un complot politique mais je dirais que des gens ont voulu trouver des preuves d'un mauvais comportement de sa part, de façon à faire capoter sa candidature (à la présidentielle), voire son poste au FMI", a ajouté le journaliste.

 

Première publication : 27/11/2011

  • AFFAIRE DSK

    Une enquête journalistique américaine accrédite la thèse du complot

    En savoir plus

  • FRANCE

    DSK et Anne Sinclair poursuivent plusieurs médias en justice

    En savoir plus

  • FRANCE

    DSK et Anne Sinclair vont porter plainte pour atteinte à la vie privée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)