Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

FRANCE

Une enquête journalistique américaine accrédite la thèse du complot

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/11/2011

Le journaliste américain Edward Jay Epstein, qui a enquêté autour de l'affaire, présente plusieurs éléments qui alimenteraient la thèse du piège. Le ministre français de l'Intérieur Claude Guéant dénonce un "fantasme".

AFP - Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a nié dimanche tout "complot" contre Dominique Strauss-Kahn dans l'affaire du Sofitel de New York et a dénoncé un "vrai fantasme", à la suite d'une récente enquête d'un journaliste américain.

"Je dirais qu'on est en vrai fantasme. J'ai lu l'article du (journaliste américain Edward) Epstein. Qu'est-ce qu'il remarque? Que DSK a égaré son téléphone. Ce n'est pas parce qu'il a égaré son téléphone qu'il y a complot", a déclaré M. Guéant à l'émission Le Grand Rendez-vous Europe1/I-télé/Le Parisien.

Dans une enquête à paraître dans le magazine New York Review of Books, M. Epstein révèle des détails sur ce qui s'est passé le 14 mai 2001 à l'hôtel Sofitel de Manhattan, où Dominique Strauss-Kahn a été accusé d'avoir agressé sexuellement une femme de chambre, Nafissatou Diallo, alors qu'il faisait figure de favori pour la présidentielle de 2012.

Le journaliste affirme que DSK a été prévenu par une amie le matin même que son téléphone portable, un BlackBerry, avait probablement été piraté, l'un de ses courriels privés ayant été lu à l'UMP, le parti du président Nicolas Sarkozy. Il rapporte que ce téléphone a été égaré et jamais retrouvé, et que deux hommes du Sofitel se seraient réjouis de façon ostentatoire de ce qui arrivait à l'ancien ministre socialiste et ex-patron du FMI.

"Je peux vous assurer qu'il n'y avait pas de policiers français parmi ces deux personnes identifiées comme étant des membres du personnel" du Sofitel, a ajouté le ministre de l'Intérieur.

"Tout ça c'est du fantasme et je trouve que c'est quelque chose d'extraordinaire (...) Je dis que s'il y a quelqu'un qui estime qu'il y a complot, il n'a qu'à déposer une plainte auprès de la justice et puis qu'on arrête avec les suppositions, les rumeurs", s'est encore défendu M. Guéant.

Dans un entretien à l'AFP samedi, M. Epstein s'est dit convaincu qu'on avait voulu "faire capoter" la candidature de Dominique Strauss-Kahn à la présidentielle, même s'il se refuse à parler d'un "complot politique" monté de toutes pièces.

Première publication : 27/11/2011

  • FRANCE

    DSK et Anne Sinclair poursuivent plusieurs médias en justice

    En savoir plus

  • FRANCE

    DSK demande à être entendu au plus vite dans l'affaire du Carlton

    En savoir plus

  • FRANCE

    Cité dans une affaire de proxénétisme à Lille, DSK demande à être "entendu"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)