Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Afrique

Les islamistes du PJD remportent les législatives

Vidéo par Clovis CASALI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/11/2011

Les islamistes modérés du PJD ont remporté les législatives du 25 novembre avec 107 sièges sur 395. Une victoire qui permet au roi Mohammed VI de désigner le chef de gouvernement au sein de ce parti.

AFP - Le roi peut désigner Premier ministre la personne de son choix parmi les responsables du Parti Justice et développement (PJD, islamiste), vainqueur des élections au Maroc, et les ministres ne doivent plus avoir peur des proches du monarque, a déclaré dimanche le chef du PJD.

"Nous au PJD, on connaît la loi: le roi a le droit de désigner la personne de son choix parmi les responsables de notre parti", a indiqué Abdelilah Benkirane, le secrétaire général du PJD au cours d'une conference de presse à Rabat.

"Si le roi choisit comme Premier ministre une autre personne que le secrétaire général, les responsables de notre parti se réuniront et décideront de la position à adopter", a-t-il ajouté.

M. Benkirane n'a pas éte tendre envers l'entourage du roi, souvent craint au Maroc.

"N'importe qui vous dit qu'il est conseiller du roi, alors qu'il n'est ni conseiller, ni rien du tout. Cette époque doit maintenant se terminer", a lancé M. Benkirane, très en verve.

"J'appelle les (futurs) ministres à ne pas avoir peur. Ils sont nommés par le roi pour travailler", a-t-il dit.

Les islamistes modérés du PJD ont remporté les législatives du 25 novembre, obtenant plus du quart des sièges du futur parlement.

Cette victoire va permettre au roi Mohamed VI de désigner au sein de ce parti - qui comptait 47 députés dans la précédente chambre de 325 membres -, le chef du gouvernement, qui sera chargé de former un gouvernement de coalition.

Selon des informations, non confirmées officiellement, le chef du PJD a été convoqué vendredi soir au palais royal.

Evoquant le Mouvement de contestation du 20 février, qui revendique une réforme du système, le chef du PJD a déclaré qu'il était disposé à discuter avec eux "dès ce soir".

"S'ils disent des choses sérieuses, il faut les écouter. Si un seul Marocain a des choses sérieuses à dire, il faut l'écouter. Eux (dans le Mouvement du 20 février), ils sont des milliers".

Le PJD n'est pas associé à ce mouvement de contestation qui comporte des islamistes radicaux et des partis d'extrême gauche.

"Nos relations avec l'Europe et l'Amérique ont une dimension philosophique et historique, qu'on le veuille ou non. Aucun parti ne pourra modifier cette orientation", a enfin déclaré M. Benkirane qui a récemment fait de grands signes d'ouverture en direction des Occidentaux.

Quant aux Arabes, "qu'on le veuille ou non, ce sont nos frères", a-t-il lancé.

Première publication : 27/11/2011

  • MAROC - LÉGISLATIVES

    Les islamistes modérés du PJD revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • MAROC

    Plus de 13 millions de Marocains appelés à élire leurs députés

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    Hit Radio encourage les jeunes Marocains à voter aux législatives

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)