Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Guerre des nerfs"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'ai toujours su qu'il serait au rendez-vous"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

Afrique

Les islamistes du PJD remportent les législatives

Vidéo par Clovis CASALI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/11/2011

Les islamistes modérés du PJD ont remporté les législatives du 25 novembre avec 107 sièges sur 395. Une victoire qui permet au roi Mohammed VI de désigner le chef de gouvernement au sein de ce parti.

AFP - Le roi peut désigner Premier ministre la personne de son choix parmi les responsables du Parti Justice et développement (PJD, islamiste), vainqueur des élections au Maroc, et les ministres ne doivent plus avoir peur des proches du monarque, a déclaré dimanche le chef du PJD.

"Nous au PJD, on connaît la loi: le roi a le droit de désigner la personne de son choix parmi les responsables de notre parti", a indiqué Abdelilah Benkirane, le secrétaire général du PJD au cours d'une conference de presse à Rabat.

"Si le roi choisit comme Premier ministre une autre personne que le secrétaire général, les responsables de notre parti se réuniront et décideront de la position à adopter", a-t-il ajouté.

M. Benkirane n'a pas éte tendre envers l'entourage du roi, souvent craint au Maroc.

"N'importe qui vous dit qu'il est conseiller du roi, alors qu'il n'est ni conseiller, ni rien du tout. Cette époque doit maintenant se terminer", a lancé M. Benkirane, très en verve.

"J'appelle les (futurs) ministres à ne pas avoir peur. Ils sont nommés par le roi pour travailler", a-t-il dit.

Les islamistes modérés du PJD ont remporté les législatives du 25 novembre, obtenant plus du quart des sièges du futur parlement.

Cette victoire va permettre au roi Mohamed VI de désigner au sein de ce parti - qui comptait 47 députés dans la précédente chambre de 325 membres -, le chef du gouvernement, qui sera chargé de former un gouvernement de coalition.

Selon des informations, non confirmées officiellement, le chef du PJD a été convoqué vendredi soir au palais royal.

Evoquant le Mouvement de contestation du 20 février, qui revendique une réforme du système, le chef du PJD a déclaré qu'il était disposé à discuter avec eux "dès ce soir".

"S'ils disent des choses sérieuses, il faut les écouter. Si un seul Marocain a des choses sérieuses à dire, il faut l'écouter. Eux (dans le Mouvement du 20 février), ils sont des milliers".

Le PJD n'est pas associé à ce mouvement de contestation qui comporte des islamistes radicaux et des partis d'extrême gauche.

"Nos relations avec l'Europe et l'Amérique ont une dimension philosophique et historique, qu'on le veuille ou non. Aucun parti ne pourra modifier cette orientation", a enfin déclaré M. Benkirane qui a récemment fait de grands signes d'ouverture en direction des Occidentaux.

Quant aux Arabes, "qu'on le veuille ou non, ce sont nos frères", a-t-il lancé.

Première publication : 27/11/2011

  • MAROC - LÉGISLATIVES

    Les islamistes modérés du PJD revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • MAROC

    Plus de 13 millions de Marocains appelés à élire leurs députés

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    Hit Radio encourage les jeunes Marocains à voter aux législatives

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)