Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

MODE

Fashion week : promenade pour un objet d’exception

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de la Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

Asie - pacifique

Après la bavure meurtrière de l'Otan, Islamabad exprime sa "fureur"

Vidéo par Mounia Ben Aïssa

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/11/2011

Au lendemain de la mort de 24 soldats pakistanais, tués dans un raid de l'Otan sur un poste de contrôle à la frontière afghane, Islamabad a exprimé "son profond sentiment de fureur". L'Otan, elle, déplore une bavure "inacceptable et regrettable".

AFP - Le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, a déclaré dimanche que la mort de 24 soldats pakistanais était un incident "tragique et involontaire" et a présenté ses condoléances.

"J'ai écrit au Premier ministre du Pakistan pour lui assurer que la mort des soldats pakistanais était tout aussi inacceptable et regrettable que les morts de soldats afghans ou internationaux", a-t-il indiqué dans un communiqué. "C'est un incident involontaire", a-t-il ajouté.

Le chef de l'Otan a exprimé ses "sincères condoléances" et sa "sympathie" aux "familles des soldats qui ont été tués ou blessés", ainsi qu'"au gouvernement et au peuple pakistanais".

"J'apporte tout mon soutien à l'enquête lancée par l'Isaf. Nous allons déterminer ce qui c'est passé et allons en tirer les leçons adéquates", a précisé M. Rasmussen.

"L'Otan reste déterminée à travailler avec le Pakistan et à améliorer la coopération pour que de telles tragédies ne se reproduisent plus", indique le texte. "Nous avons un intérêt commun à combattre le terrorisme transfrontalier et à nous assurer que l'Afghanistan ne devienne pas de nouveau un repaire pour les terroristes. L'Otan et le Pakistan partagent un objectif commun: un Afghanistan stable dans une région en paix", selon lui.

Samedi, des appareils de l'Otan ont bombardé deux poste de l'armée pakistanaise non loin de la frontière. Les militaires pakistanais avaient d'abord évoqué 26 morts, mais la ministre pakistanaise des Affaires étrangères Rabbani Khar a finalement annoncé dimanche que 24 soldats avaient péri.

"De telles attaques sont totalement inacceptables, elles démontrent une indifférence totale à l'égard du droit international et de la vie humaine", a réagi la ministre dans un entretien téléphonique avec son homologue Hillary Clinton, selon un communiqué publié à Islamabad.

Première publication : 27/11/2011

  • PAKISTAN

    Bavure de l'Otan dans le nord-ouest, Islamabad ferme le "Khyber pass"

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Des Taliban pakistanais entament des négociations de paix avec Islamabad

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Un bombardement de drones américains fait trois nouvelles victimes dans les zones tribales

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)