Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Asie - pacifique

Après la bavure meurtrière de l'Otan, Islamabad exprime sa "fureur"

Vidéo par Mounia Ben Aïssa

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/11/2011

Au lendemain de la mort de 24 soldats pakistanais, tués dans un raid de l'Otan sur un poste de contrôle à la frontière afghane, Islamabad a exprimé "son profond sentiment de fureur". L'Otan, elle, déplore une bavure "inacceptable et regrettable".

AFP - Le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, a déclaré dimanche que la mort de 24 soldats pakistanais était un incident "tragique et involontaire" et a présenté ses condoléances.

"J'ai écrit au Premier ministre du Pakistan pour lui assurer que la mort des soldats pakistanais était tout aussi inacceptable et regrettable que les morts de soldats afghans ou internationaux", a-t-il indiqué dans un communiqué. "C'est un incident involontaire", a-t-il ajouté.

Le chef de l'Otan a exprimé ses "sincères condoléances" et sa "sympathie" aux "familles des soldats qui ont été tués ou blessés", ainsi qu'"au gouvernement et au peuple pakistanais".

"J'apporte tout mon soutien à l'enquête lancée par l'Isaf. Nous allons déterminer ce qui c'est passé et allons en tirer les leçons adéquates", a précisé M. Rasmussen.

"L'Otan reste déterminée à travailler avec le Pakistan et à améliorer la coopération pour que de telles tragédies ne se reproduisent plus", indique le texte. "Nous avons un intérêt commun à combattre le terrorisme transfrontalier et à nous assurer que l'Afghanistan ne devienne pas de nouveau un repaire pour les terroristes. L'Otan et le Pakistan partagent un objectif commun: un Afghanistan stable dans une région en paix", selon lui.

Samedi, des appareils de l'Otan ont bombardé deux poste de l'armée pakistanaise non loin de la frontière. Les militaires pakistanais avaient d'abord évoqué 26 morts, mais la ministre pakistanaise des Affaires étrangères Rabbani Khar a finalement annoncé dimanche que 24 soldats avaient péri.

"De telles attaques sont totalement inacceptables, elles démontrent une indifférence totale à l'égard du droit international et de la vie humaine", a réagi la ministre dans un entretien téléphonique avec son homologue Hillary Clinton, selon un communiqué publié à Islamabad.

Première publication : 27/11/2011

  • PAKISTAN

    Bavure de l'Otan dans le nord-ouest, Islamabad ferme le "Khyber pass"

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Des Taliban pakistanais entament des négociations de paix avec Islamabad

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Un bombardement de drones américains fait trois nouvelles victimes dans les zones tribales

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)