Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

EUROPE

Poutine accepte officiellement d'être candidat à la présidence

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/11/2011

À l'approche des élections législatives et présidentielle, Vladimir Poutine (à g.) a accepté la nomination de son parti (Russie unie) devant plusieurs milliers de partisans. L'actuel chef de l'État Dmitri Medvedev a assisté à la cérémonie.

REUTERS - Vladimir Poutine a accepté dimanche la nomination de son parti Russie unie pour être candidat à la présidentielle du 4 mars prochain.

Le calendrier de cette annonce a probablement été réalisé pour donner un coup de fouet à la campagne de son parti avant les élections législatives du 4 décembre.

Vladimir Poutine, qui a 59 ans, a conclu un accord avec l'actuel président Dmitri Medvedev sur un nouvel échange de postes entre les deux hommes. Poutine, chef du gouvernement depuis 2008, devrait revenir au Kremlin, qu'il a dirigé de 2000 à 2008. Medvedev, qui a renoncé à se présenter à la présidentielle, pourrait retrouver le poste de Premier ministre.

"J'accepte naturellement la proposition (de me présenter), avec reconnaissance", a dit Poutine à 10.000 de ses partisans, massés dans un stade de Moscou. L'événement était retransmis en direct par la télévision russe.

Il a ajouté qu'à l'approche des deux scrutins russes, "des représentants de certains pays étrangers rencontrent ceux qu'ils financent afin de leur donner des instructions, de sorte qu'ils influent sur la campagne électorale".

Selon Vladimir Poutine, ces représentants de pays étrangers, qu'il n'a pas nommés, "perdent leur temps" car les Russes rejetteront les politiciens à gages, qu'il a comparés à Judas.

D'après les sondages, Poutine devrait remporter la présidentielle malgré une récente baisse de sa cote de popularité. Lors des prochaines législatives, Russie unie pourrait perdre une soixantaine de sièges à la chambre basse du parlement, la Douma, au point de voir disparaître sa majorité des deux tiers nécessaire aux modifications de la Constitution.

Première publication : 27/11/2011

  • RUSSIE

    Medvedev et Poutine échangeraient bien leurs rôles en 2012

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Le milliardaire Mikhaïl Prokhorov veut briser le "monopole" du parti de Vladimir Poutine

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Vladimir Poutine et François Fillon célèbrent la "fraternité d'armes" franco-russe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)