Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut faire preuve de fermeté face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

EUROPE

Grâce à l'accord sur le budget fédéral, la Belgique entrevoit la fin de la crise politique

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/11/2011

Après l'accord conclu entre les six principales formations politiques sur le budget fédéral 2012, la Belgique devrait se doter d'un nouveau gouvernement dans la semaine et sortir ainsi de la plus longue crise politique de son histoire.

REUTERS - La Belgique devrait être dotée d'un nouveau gouvernement dans un délai de quelques jours, a déclaré dimanche Elio Di Rupo, le "formateur" chargé de dégager un consensus entre les six formations politiques engagées dans des négociations.

Ces partis politiques sont parvenus samedi à un accord sur le projet de budget pour 2012, qui était considéré comme le dernier obstacle à la formation d'un gouvernement.
 
"Nous espérons être capables d'y parvenir (former un gouvernement) au cours de la semaine prochaine, il y a encore quelques points sur lesquels nous devons travailler et nous pensons que nous y parviendrons dans les délais les plus courts", a dit Elio Di Rupo, dirigeant socialiste francophone, au cours d'une conférence de presse.
 
"Il nous faudra encore quelques jours pour boucler les négociations dans certains domaines. Malgré l'énorme travail institutionnel, les réformes structurelles et le budget, il reste encore certains autres domaines que nous devons aborder(...)", a-t-il dit.
 
"La volonté existait de faire ce qu'il fallait pour boucler un budget. Il est là, et il n'y a plus que des questions administratives, puis le débat parlementaire, et nous espérons qu'un gouvernement sera formé dans les jours à venir", a dit Di Rupo.
 
Les dissensions concernant le budget 2012 ont fait monter fortement le coût des emprunts belges ces dernières semaines. A la fin septembre, le rendement des obligations sur dix ans était inférieur à 3,9%. Vendredi dernier, il s'élevait à 5,9%. Le même jour, l'agence Standard & Poor's abaissait la note souveraine de la Belgique,ramenée de "AA+" à "AA" avec perspective négative.
 
Cela fait près d'un an et demi, depuis les législatives de juin 2010, que la Belgique est sans gouvernement issu des urnes. En l'attente, c'est le cabinet sortant d'Yves Leterme qui gère les affaires courantes.
 
Après l'adoption du budget, le roi des Belges, Albert II, a chargé Elio di Rupo, qui avait décidé de jeter l'éponge, de relancer ses efforts pour constituer un gouvernement.
 
Le commissaire européen aux Affaires économiques et budgétaires, Olli Rehn, a salué dimanche l'accord des partis politiques belges sur le projet de budget 2012.
 
"Je me félicite de l'accord présenté par M. Elio Di Rupo aujourd'hui sur les mesures touchant au budget fédéral belge, avec pour objectif de ramener le déficit budgétaire à 2,8% du PIB en 2012, comme l'a recommandé le conseil européen, et d'ouvrir la voie à de nouvelles consolidations en 2013 et 2014", a dit Rehn.
 

 

Première publication : 28/11/2011

  • BELGIQUE

    Les partis politiques belges trouvent un accord pour sortir de la crise

    En savoir plus

  • BELGIQUE - POLITIQUE

    Après 458 jours de crise, la Belgique fait un pas crucial pour sortir de l'impasse

    En savoir plus

  • BELGIQUE

    Huit partis s'accordent pour tenter de former un nouveau gouvernement

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)