Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

EUROPE

Grâce à l'accord sur le budget fédéral, la Belgique entrevoit la fin de la crise politique

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/11/2011

Après l'accord conclu entre les six principales formations politiques sur le budget fédéral 2012, la Belgique devrait se doter d'un nouveau gouvernement dans la semaine et sortir ainsi de la plus longue crise politique de son histoire.

REUTERS - La Belgique devrait être dotée d'un nouveau gouvernement dans un délai de quelques jours, a déclaré dimanche Elio Di Rupo, le "formateur" chargé de dégager un consensus entre les six formations politiques engagées dans des négociations.

Ces partis politiques sont parvenus samedi à un accord sur le projet de budget pour 2012, qui était considéré comme le dernier obstacle à la formation d'un gouvernement.
 
"Nous espérons être capables d'y parvenir (former un gouvernement) au cours de la semaine prochaine, il y a encore quelques points sur lesquels nous devons travailler et nous pensons que nous y parviendrons dans les délais les plus courts", a dit Elio Di Rupo, dirigeant socialiste francophone, au cours d'une conférence de presse.
 
"Il nous faudra encore quelques jours pour boucler les négociations dans certains domaines. Malgré l'énorme travail institutionnel, les réformes structurelles et le budget, il reste encore certains autres domaines que nous devons aborder(...)", a-t-il dit.
 
"La volonté existait de faire ce qu'il fallait pour boucler un budget. Il est là, et il n'y a plus que des questions administratives, puis le débat parlementaire, et nous espérons qu'un gouvernement sera formé dans les jours à venir", a dit Di Rupo.
 
Les dissensions concernant le budget 2012 ont fait monter fortement le coût des emprunts belges ces dernières semaines. A la fin septembre, le rendement des obligations sur dix ans était inférieur à 3,9%. Vendredi dernier, il s'élevait à 5,9%. Le même jour, l'agence Standard & Poor's abaissait la note souveraine de la Belgique,ramenée de "AA+" à "AA" avec perspective négative.
 
Cela fait près d'un an et demi, depuis les législatives de juin 2010, que la Belgique est sans gouvernement issu des urnes. En l'attente, c'est le cabinet sortant d'Yves Leterme qui gère les affaires courantes.
 
Après l'adoption du budget, le roi des Belges, Albert II, a chargé Elio di Rupo, qui avait décidé de jeter l'éponge, de relancer ses efforts pour constituer un gouvernement.
 
Le commissaire européen aux Affaires économiques et budgétaires, Olli Rehn, a salué dimanche l'accord des partis politiques belges sur le projet de budget 2012.
 
"Je me félicite de l'accord présenté par M. Elio Di Rupo aujourd'hui sur les mesures touchant au budget fédéral belge, avec pour objectif de ramener le déficit budgétaire à 2,8% du PIB en 2012, comme l'a recommandé le conseil européen, et d'ouvrir la voie à de nouvelles consolidations en 2013 et 2014", a dit Rehn.
 

 

Première publication : 28/11/2011

  • BELGIQUE

    Les partis politiques belges trouvent un accord pour sortir de la crise

    En savoir plus

  • BELGIQUE - POLITIQUE

    Après 458 jours de crise, la Belgique fait un pas crucial pour sortir de l'impasse

    En savoir plus

  • BELGIQUE

    Huit partis s'accordent pour tenter de former un nouveau gouvernement

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)