Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

Moyen-orient

Damas constate une rupture totale des relations avec la Ligue arabe

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/11/2011

Après l'adoption par la Ligue arabe de sanctions sans précédent contre la Syrie, le ministre des Affaires étrangères Walid Mouallem (photo) a rétorqué que l'organisation "montre son intention de pousser à l'escalade de la tension".

AFP - Le ministre syrien des Affaires Etrangères Walid Mouallem a affirmé lundi que la Ligue arabe avait coupé toutes les relations avec la Syrie en prenant des sanctions économiques contre ce pays pour sa répression de la contestation.

"En prenant des sanctions, la Ligue a fermé toutes les portes avec la Syrie et comme vous le savez certains membres de la Ligue poussent à l'internationalisation" du conflit, a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Damas.

Il a par ailleurs annoncé que son pays avait retiré "95 à 96% de ses avoirs dans les pays arabes" et souligné qu'"arrêter les transactions avec la Banque centrale syrienne signifie une déclaration de guerre économique du point de vue de la loi internationale".

La Ligue arabe a adopté dimanche des sanctions économiques sévères contre la Syrie pour la contraindre de faire cesser la répression sanglante de la révolte contre le régime de Bachar al-Assad.

Il s'agit des premières sanctions économiques d'une telle ampleur de la Ligue arabe à l'encontre de l'un de ses membres.

"Les mesures prises par la Ligue arabe montrent son intention de pousser à l'escalade (de la tension) avec la Syrie", a-t-il encore dit.

"Si les pays arabes revoient leurs décisions et leurs mesures économiques ceci ouvrira la porte à une coopération future", a-t-il souligné.

Le chef de la diplomatie syrienne a par ailleurs reproché à la Ligue arabe de refuser de reconnaître la présence en Syrie de "groupes terroristes" responsables, selon Damas, de la violence dans le pays.

"Les Arabes ne veulent pas reconnaître la présence en Syrie de groupes terroristes armés qui commettent des crimes, des rapts et des attaques contre les lieux publics", a-t-il dit.

"Ils ne reconnaissent pas leur présence et accusent l'armée syrienne de commettre ces crimes alors qu'elle a donné la vie de ses soldats en luttant contre ces groupes", a-t-il ajouté.

Première publication : 28/11/2011

  • SYRIE

    La Ligue arabe adopte des sanctions économiques contre Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    La Ligue arabe se réunit pour sanctionner une nouvelle fois Damas

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Ankara aurait-il des arrière-pensées kurdes en haussant le ton contre la Syrie ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)