Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Des opérateurs indépendants au secours des campagnes

En savoir plus

SUR LE NET

L'ONU dresse l'inventaire des sites détruits en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

MODE

La mode 2014 marquée par une prise de conscience des créateurs

En savoir plus

SUR LE NET

Les campagnes virales des marques pour Noël

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

FRANCE

La journaliste française agressée au Caire dépose plainte pour viol

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/11/2011

Agressée sexuellement au Caire alors qu'elle couvrait les événements de la place Tahrir, Caroline Sinz a déposé plainte pour viol, ce lundi, en France. La journaliste de France 3 plaide en faveur du maintien de journalistes femmes en Égypte.

AFP - Caroline Sinz, journaliste de France 3 frappée et agressée sexuellement jeudi par des hommes en civil en marge des manifestations au Caire, a annoncé lundi avoir porté plainte en France pour viol.

La journaliste a annoncé sur France Inter qu'elle avait "déposé une plainte pour viol en France". "Comme on a quelques images, ça peut peut-être aboutir", a-t-elle estimé.

"Des dizaines d'hommes ont commencé à arracher mes vêtements, mes sous-vêtements et à me violer puisque lorsqu'il y a pénétration digitale, c'est un viol. C'est ce dont j'ai été victime pendant 45 mn environ. Heureusement que j'ai pu être sauvée par des hommes qui sont venus à mon secours", a-t-elle raconté.

"C'est un phénomène en Egypte. Il y a visiblement une énorme frustration chez les jeunes Egyptiens", a affirmé Caroline Sinz.

"Il y a 11 femmes égyptiennes qui ont porté plainte pour agression sexuelle et pour viol. Elles ont subi des attouchements et des tests de virginité de la part de l'armée en février, lors de la révolution. Et ces plaintes n'ont toujours pas abouti", a-t-elle rappelé.

La journaliste a plaidé en faveur du maintien de journalistes femmes en Egypte.

"Il faut des femmes en Egypte. D'ailleurs c'est une consoeur qui m'a remplacée", a dit la journaliste, rentrée à Paris samedi. "J'ai couvert l'Irak puis la guerre, plein de pays compliqués. Je ne me sens pas plus exposée (qu'un homme), ce sont les compétences qui comptent".

Reporter sans frontières (RSF) avait d'abord demandé aux rédactions de cesser d'envoyer des journalistes femmes en Egypte, avant de se rétracter.

"Ca m'a beaucoup énervée parce que RSF devrait marquer sa solidarité. Les femmes ont déjà suffisamment de mal pour aller travailler à l'étranger. On est toujours dans un milieu extrêmement machiste dans la presse, quoi qu'on en dise, et c'est très important que les femmes soient là. On peut faire notre travail tout aussi bien qu'un homme", a souligné Caroline Sinz.

Première publication : 28/11/2011

  • POLÉMIQUE

    Les journalistes femmes doivent-elles continuer à couvrir les événements en Égypte ?

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Une journaliste de France 3 agressée sexuellement près de la place Tahrir

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)