Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Afrique

Khartoum bloque ses exportations de pétrole vers le Soudan du Sud

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/11/2011

L’exécutif soudanais a suspendu les livraisons de pétrole à son voisin du Sud. Les deux pays sont en conflit sur le paiement de taxes de transit. 98% des revenus du Soudan du Sud et 60% de ceux du Soudan sont liés au pétrole.

AFP - Le gouvernement soudanais a bloqué les exportations de pétrole du Soudan du Sud en raison d'un conflit sur le paiement de taxes de transit, a déclaré lundi le ministre soudanais du Pétrole, Ali Ahmed Osmane.

"Le Soudan a interrompu le 17 novembre les exportations de pétrole du Soudan du Sud", a affirmé le ministre. C'est la deuxième fois que Khartoum prend une telle mesure depuis l'accession du Sud à l'indépendance en juillet.

"Après l'indépendance du Soudan du Sud, nous leur avons permis d'exporter le pétrole (via le Soudan) et demandé de payer les frais du port et autres, ce qu'ils avaient accepté", a-t-il expliqué.

"A fin octobre, le montant total des frais dus était de 727 millions de dollars et ils n'ont rien payé. C'est pourquoi nous avons décidé d'empêcher le Soudan du Sud d'exporter le pétrole", a ajouté le ministre soudanais.

Il a expliqué que l'oléoduc n'avait pas été fermé mais le Sud n'avait pas été autorisé à exporter son pétrole via Port Soudan.

En août, un chargement de 600.000 barils de pétrole du Soudan du Sud avait été brièvement bloqué à Port Soudan pour les mêmes raisons. Il a pu peu après quitter le port pour sa destination après autorisation.

Khartoum et Juba avaient alors dit que les négociations étaient au point mort sur les taxes de transit, l'une des questions les plus épineuses toujours en suspens entre les deux parties.

Le sujet est crucial: 98% des revenus du Soudan du Sud et 60% de ceux du Soudan sont liés au pétrole. Et la partition a fait perdre à Khartoum environ 36% de ses revenus pétroliers.

Quelques semaines avant la sécession du Sud, le président soudanais Omar el-Béchir avait menacé Juba de ne pas autoriser le pétrole sud-soudanais à utiliser ses infrastructures pétrolières (oléoducs, raffinerie et port), si aucun accord n'était signé avant la création du nouvel Etat.

Le ministre du Pétrole du Soudan du Sud, Stephen Dhieu, a affirmé la semaine dernière que sa production de pétrole avait baissé de 20.000 barils par jour à 350.000 bj depuis l'indépendance, attribuant ce déclin au fait que Khartoum a rappelé ses ouvriers et sous-traitants qualifiés et à la fermeture de la frontière.

Première publication : 28/11/2011

  • KENYA

    Un juge kényan lance un mandat d'arrêt contre Omar el-Béchir

    En savoir plus

  • LES DEUX SOUDANS

    L'armée soudanaise bombarde un camp de réfugiés au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • SOUDAN

    Violents affrontements entre l'ex-rébellion sudiste et l'armée de Karthoum

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)