Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Economie

Facebook et les autorités américaines s'accordent sur la confidentialité des données

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/11/2011

Le réseau social est parvenu à s'entendre avec les autorités américaines pour mettre fin aux poursuites de la Commission fédérale du commerce (FTC). Elle l'accuse d'avoir trompé ses usagers sur la confidentialité des données.

AFP - Les autorités américaines et Facebook ont annoncé mardi un accord censé mettre fin à des poursuites de la Commission fédérale du commerce (FTC), qui accuse le site internet d'avoir violé ses propres promesses sur la confidentialité des données de ses usagers.

"Le règlement proposé suppose que Facebook prenne plusieurs mesures pour s'assurer qu'il honore ses promesses à l'avenir, y compris (....) en demandant le consentement explicite des consommateurs avant que leurs informations soient partagées au-delà de ce qui est prévu par leur réglage de confidentialité", a expliqué la FTC dans un communiqué.

Le PDG fondateur de Facebook Mark Zuckerberg a convenu mardi sur le blog de sa société qu'elle avait commis "un paquet d'erreurs", notamment "une mauvaise mise en oeuvre quand nous avons changé notre modèle de confidentialité il y a deux ans".

Ces erreurs ont, selon lui, "souvent éclipsé une grande partie du bon travail que nous avons fait".

L'accord prévoit notamment que Facebook, un géant qui revendique plus de 800 millions d'utilisateurs dans le monde, obtienne l'approbation des internautes avant de changer la façon dont leurs données sont communiquées, et se soumette à des audits indépendants sur ses pratiques en la matière pendant 20 ans.

M. Zuckerberg a rappelé que la FTC avait "conclu récemment des accords avec Google et Twitter qui aident à façonner les nouvelles normes de confidentialité pour notre secteur".

"Aujourd'hui la FTC a annoncé un accord similaire avec Facebook", a continué Mark Zuckerberg. "Cela veut dire que nous prenons un engagement clair et à long terme pour faire ce que nous avons toujours essayé de faire et prévoyons de continuer à faire, en donnant (aux internautes) les outils pour qu'ils contrôlent qui a accès à leurs informations".

 

Première publication : 29/11/2011

  • ÉGYPTE

    Un Égyptien condamné à 3 ans de prison pour avoir insulté l'islam sur Facebook

    En savoir plus

  • INTERNET

    Google et Facebook accentuent leur bataille 2.0

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)