Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

Economie

Facebook et les autorités américaines s'accordent sur la confidentialité des données

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/11/2011

Le réseau social est parvenu à s'entendre avec les autorités américaines pour mettre fin aux poursuites de la Commission fédérale du commerce (FTC). Elle l'accuse d'avoir trompé ses usagers sur la confidentialité des données.

AFP - Les autorités américaines et Facebook ont annoncé mardi un accord censé mettre fin à des poursuites de la Commission fédérale du commerce (FTC), qui accuse le site internet d'avoir violé ses propres promesses sur la confidentialité des données de ses usagers.

"Le règlement proposé suppose que Facebook prenne plusieurs mesures pour s'assurer qu'il honore ses promesses à l'avenir, y compris (....) en demandant le consentement explicite des consommateurs avant que leurs informations soient partagées au-delà de ce qui est prévu par leur réglage de confidentialité", a expliqué la FTC dans un communiqué.

Le PDG fondateur de Facebook Mark Zuckerberg a convenu mardi sur le blog de sa société qu'elle avait commis "un paquet d'erreurs", notamment "une mauvaise mise en oeuvre quand nous avons changé notre modèle de confidentialité il y a deux ans".

Ces erreurs ont, selon lui, "souvent éclipsé une grande partie du bon travail que nous avons fait".

L'accord prévoit notamment que Facebook, un géant qui revendique plus de 800 millions d'utilisateurs dans le monde, obtienne l'approbation des internautes avant de changer la façon dont leurs données sont communiquées, et se soumette à des audits indépendants sur ses pratiques en la matière pendant 20 ans.

M. Zuckerberg a rappelé que la FTC avait "conclu récemment des accords avec Google et Twitter qui aident à façonner les nouvelles normes de confidentialité pour notre secteur".

"Aujourd'hui la FTC a annoncé un accord similaire avec Facebook", a continué Mark Zuckerberg. "Cela veut dire que nous prenons un engagement clair et à long terme pour faire ce que nous avons toujours essayé de faire et prévoyons de continuer à faire, en donnant (aux internautes) les outils pour qu'ils contrôlent qui a accès à leurs informations".

 

Première publication : 29/11/2011

  • ÉGYPTE

    Un Égyptien condamné à 3 ans de prison pour avoir insulté l'islam sur Facebook

    En savoir plus

  • INTERNET

    Google et Facebook accentuent leur bataille 2.0

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)