Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Economie

L'Assemblée nationale adopte définitivement le budget 2012 de la Sécurité sociale

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/11/2011

Ce mardi, un ultime vote à main levée est venu entériner le budget 2012 de la Sécurité sociale. Ce budget, largement décrié par la gauche, intègre notamment une accélération de la réforme des retraites.

REUTERS - Le Parlement français a définitivement adopté mardi, majorité contre opposition, le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2012 qui comprend plusieurs mesures du récent plan d’économies du gouvernement.

L’Assemblée nationale, qui a constitutionnellement le dernier mot, a procédé mardi à la lecture définitive de ce PLFSS après que le Sénat, où la gauche est désormais majoritaire, l’a une nouvelle fois rejeté jeudi dernier.

Ce projet de loi prévoit de ramener à 13,9 milliards d’euros, contre 18,2 milliards en 2011, le déficit du régime général de la Sécurité sociale en 2012.

“Malgré le contexte économique, grâce aux efforts structurels réalisés depuis de nombreuses années, ce PLFSS est et reste un texte qui protège les Français les plus fragiles”, a déclaré Marie-Anne Montchamp, secrétaire d’Etat chargée de la Cohésion sociale.

Pour la socialiste Catherine Lemorton, “ce texte est incompatible avec le droit constitutionnel à une protection sociale pour tous”.

Elle a remis en cause, sur la forme, la constitutionnalité du texte, les amendements du gouvernement reprenant les mesures du plan du 7 novembre ayant été présentés et adoptés après l’échec de la commission mixte paritaire (CMP) Assemblée-Sénat.

Après avoir décidé de réviser à la baisse, de 1,75 à 1%, la prévision du taux de croissance pour 2012, le gouvernement a présenté un nouveau plan d’économies doté de plusieurs mesures.

Le projet de loi inclut la révision à la baisse de l’objectif national des dépenses d’assurance-maladie (Ondam), ramené de 2,8 à 2,5%, et l’accélération de la réforme de la retraite pour les personnes nées entre 1952 et 1955.

La revalorisation des prestations familiales et des aides aux logement est gelée à 1% pour 2012, soit le nouveau taux de croissance retenu pour bâtir le projet de budget pour 2012.

Le déremboursement de nouveaux médicaments, une hausse des taxes sur les alcools, le passage de 6 à 8% du taux du forfait social et une série de mesures de lutte contre la fraude sociale sont également inclus.

En outre, les indemnités de rupture (licenciement, rupture à l’amiable) seront soumises aux cotisations sociales à partir de 72.744 euros contre 109.000 euros actuellement mais la mesure ne s’appliquera pas pour les plans et départs négociés avant le 31 décembre 2011.

 

Première publication : 29/11/2011

  • FRANCE

    L'Assemblée nationale adopte le budget 2012 de la sécurité sociale

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le budget 2011 part à la chasse aux économies

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)