Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

Economie

Bercy maintient ses prévisions de croissance malgré la crise

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/11/2011

En dépit de la hausse du chômage et des prévisions pessimistes de l'OCDE, le ministre français de l'Économie, François Baroin, exclut la mise en œuvre d'un troisième plan de rigueur et assure que la croissance se maintiendra à 1 % en 2012.

REUTERS - La France maintient ses prévisions de croissance malgré une série d'indicateurs laissant craindre un ralentissement économique, a déclaré mardi le ministre de l'Economie, François Baroin.

Paris s'en tient toujours à une prévision de croissance à 1% pour 2012 et n'envisage pas de troisième plan de rigueur, a-t-il précisé sur France Info.
 
"Je maintiens naturellement, nous avons des prévisions budgétaires pour 2012 qui nous permettent, malgré un ralentissement économique qui peut s'annoncer, d'avoir de la marge", a-t-il dit.
 
"Quelle que ce soit l'évolution dans les semaines qui viennent de l'activité économique, nous maintenons nos prévisions", a-t-il ajouté.
 
La France et l'Allemagne s'apprêtent à formuler des propositions conjointes pour défendre la stabilité de la zone euro, a encore dit François Baroin.
 
Ces déclarations interviennent dans un contexte troublé avec un avenir incertain pour le fameux "triple A" français.
 
L'agence de notation Standard & Poor's a refusé de commenter mardi un article de La Tribune lui prêtant l'intention de placer prochainement sous perspective négative le AAA de la France.
 
"S&P ne commente pas les rumeurs sur ses notations", a dit à Reuters une porte-parole du bureau parisien de S&P.
 
L'agence pourrait annoncer sous peu le placement de la note AAA de la France sous perspective négative, rapporte mardi La Tribune, qui cite des "sources concordantes".
 
"Cela pourrait intervenir sous une semaine, ou peut-être 10 jours", dit une source diplomatique citée par le quotidien économique, qui évoque une intense réflexion en ce sens au sein de l'agence.
 
Le placement sous perspective négative serait une première étape vers une possible dégradation de la note maximale dont jouit la France et qui lui permet d'emprunter à des taux avantageux.
 
L'agence de notation Moody's a fait savoir lundi que l'aggravation de la crise financière dans la zone euro pesait sur les perspectives de notation de la dette souveraine de tous les pays européens.
 
La France se savait déjà en première ligne après que les trois principales agences de notation l'ont avertie qu'une intensification de la crise mettrait en danger son "triple A".
 
"Tout le monde est concerné, ce n'est pas que la France. C'est un contexte global", a réagi François Baroin.
 
"Nous sommes très lucides sur la situation, la crise est sérieuse."

 

Première publication : 29/11/2011

  • FRANCE

    Nouveau record pour le chômage, au plus haut depuis onze ans

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Pour l'OCDE, quand la zone euro est malade, le reste du monde tousse

    En savoir plus

  • FRANCE

    La fraude fiscale coûte plus cher à l'État que la fraude sociale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)