Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

Moyen-orient

La Russie appelle à mettre fin aux "ultimatums" lancés à la Syrie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/11/2011

Par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, la Russie dit s'opposer à tout embargo sur les livraisons d'armes à la Syrie et appelle les États-Unis et l'Union européenne à cesser d'envoyer des "ultimatums" à Damas.

AFP - Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a appelé mardi à mettre fin aux "ultimatums" lancés à la Syrie, après l'approbation de sanctions par la Ligue arabe contre Damas et les appels des Etats-Unis et de l'UE à mettre fin immédiatement aux violences.
              
"Le plus important maintenant, c'est de cesser d'agir avec des ultimatums et d'oeuvrer pour ramener la situation sur le terrain politique", a déclaré M. Lavrov, cité par l'agence Interfax, insistant sur une résolution pacifique du conflit en citant l'exemple du Yémen.
              
"Tous les Etats, y compris ceux qui exigent maintenant de prendre des mesures contre la Syrie, ont eu une attitude très différente à l'égard du Yémen, où les négociations sur un plan de règlement pacifique proposé par le Conseil de coopération des Etats du Golfe persique ont duré des mois", a-t-il ajouté.
              
"Au final, après avoir fait preuve de patience et de persévérance, en exerçant une pression identique sur tous les partenaires du processus, la communauté internationale a obtenu que ce plan soit signé", a souligné M. Lavrov.
              
"Une telle approche est nécessaire pour le problème syrien, car les ultimatums auxquels ont recours quelques Etats, en particulier la Ligue arabe, ne résolvent pas ce problème", a poursuivi le chef de la diplomatie russe.
              
La Ligue arabe a adopté dimanche des sanctions sévères contre la Syrie, les premières de cette ampleur à l'encontre de l'un de ses membres. Elles prévoient en particulier un gel des transactions commerciales avec le gouvernement syrien et le blocage de ses comptes bancaires dans les pays arabes.
              
M. Lavrov a également indiqué qu'il était peu probable que Moscou soutienne l'imposition d'un embargo sur les livraisons d'armes à la Syrie, après l'expérience des bombardements de l'Otan en Libye.
              
"Je qualifierais de malhonnêtes les propositions que nous entendons parfois sur l'imposition d'un embargo total sur les livraisons d'armes à la Syrie", a déclaré M. Lavrov, qui s'exprimait à l'issue d'une rencontre avec son homologue islandaise, Ossur Skarphedinsson.
              
Allié de la Syrie depuis la période soviétique, la Russie est son principal fournisseur d'armes et s'oppose à toute sanction ou pression à l'égard du régime de Damas.
              
Lundi, les ambassadeurs américain et allemand à l'ONU ont assuré qu'il était temps de reprendre les discussions au Conseil de sécurité sur un projet de résolution condamnant la répression des manifestants en Syrie, après l'appel d'ONG dans le même sens.

 

Première publication : 29/11/2011

  • SYRIE

    Opposé aux sanctions contre Damas, le Liban ne les appliquera pas

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'ONU accuse le régime de Damas de crimes contre l'humanité

    En savoir plus

  • SYRIE

    La Ligue arabe prévoit de nouvelles sanctions contre la syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)