Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

Moyen-orient

L'Arabie saoudite recommande à ses ressortissants de quitter la Syrie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/11/2011

La recommandation de Ryad fait écho à celles de Bahreïn et du Qatar, dimanche. Le ministère des Affaires étrangères saoudien invoque la situation sécuritaire de la Syrie, en proie à une révolte populaire depuis mi-mars.

AFP - L'Arabie saoudite a appelé mardi ses ressortissants à quitter la Syrie, secouée depuis plus de huit mois par une vague de violences, a annoncé le ministère des Affaires étrangères.

"En raison de la situation sécuritaire, l'Arabie saoudite appelle ses ressortissants à quitter la Syrie et à ne pas voyager dans ce pays", a indiqué le ministère dans un communiqué publié par l'agence officielle Spa.

Bahreïn et le Qatar, deux pays membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) qui regroupe les six monarchies pétrolières, ont déjà demandé dimanche à leurs ressortissants de quitter la Syrie.

Dimanche, la Ligue arabe a adopté des sanctions sévères contre la Syrie, les premières de cette ampleur à l'encontre de l'un de ses membres, prévoyant notamment un gel des transactions commerciales avec le gouvernement syrien et de ses comptes bancaires dans les pays arabes.

Elles comprennent aussi une interdiction de voyager dans les pays arabes pour des responsables syriens, ainsi que la suspension des liaisons aériennes entre les pays arabes et la Syrie.

La liste des personnalités syriennes qui seront interdites de voyage ainsi que la date d'entrée en vigueur de la suspension des liaisons aériennes doivent encore être déterminées par un comité technique de la Ligue arabe.

Le régime du président Bachar al-Assad a accusé lundi la Ligue arabe d'avoir fermé toutes les portes en adoptant des sanctions économiques contre lui et accusé certains de ses membres de pousser à "l'internationalisation" du conflit.

Selon un rapport de la commission d'enquête internationale sur les violations commises en Syrie, publié lundi à Genève, les forces de l'ordre syriennes ont perpétré des crimes contre l'humanité lors de la répression brutale des manifestants contre le régime en place.

Au moins 3.500 civils ont été tués depuis le début de la révolte populaire à la mi-mars, selon l'ONU.

Première publication : 29/11/2011

  • SYRIE

    Opposé aux sanctions contre Damas, le Liban ne les appliquera pas

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'ONU accuse le régime de Damas de crimes contre l'humanité

    En savoir plus

  • SYRIE

    La Ligue arabe prévoit de nouvelles sanctions contre la syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)