Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Père Noël habite en Chine"

En savoir plus

Moyen-orient

Des roquettes tirées depuis le Liban touchent le nord d'Israël ‎

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/11/2011

Dans la nuit de lundi à mardi, des roquettes ont été tirées depuis le sud du Liban vers le nord d'Israël, sans faire de victime. Israël a répliqué en tirant des obus. "Il s'agit d'un incident grave", estime l'armée israélienne dans un communiqué.

AFP - Plusieurs roquettes tirées du sud du Liban ont explosé dans la nuit de lundi à mardi dans le nord d'Israël, sans faire de victime, a annoncé le porte-parole de l'armée israélienne dans un communiqué.

"Plusieurs roquettes ont explosé dans la région de la Galilée occidentale sans faire de victime. L'armée israélienne a répliqué en attaquant dans le secteur d'où avaient été tirées ces roquettes", a ajouté le communiqué sans donner d'autres précisions.

"L'armée israélienne considère qu'il s'agit d'un incident grave et estime qu'éviter ce genre de tirs relève de la responsabilité du gouvernement libanais et l'armée libanaise", a également souligné l'armée.

Selon la radio publique, quatre roquettes se sont abattues sur le territoire israélien. Un des engin a provoqué quelques dégâts dans un poulailler, tandis qu'une autre roquette s'est abattue dans une localité, mais sans exploser. L'artillerie israélienne a ensuite répliqué en tirant des obus vers le sud du Liban, a ajouté la radio.

Le commandement de la région militaire nord a procèdé à la suite de ces tirs à une "évaluation opérationnelle de la situation", a poursuivi le porte-parole de l'armée. La population du nord d'Israël n'a pas été appelé à se réfugier dans les abris.

Le dernier incident à la frontière israélo-libanaise remonte au 1er août de cette année. Des militaires israéliens et libanais avaient échangé ce jour là des coups de feu.

En mai dernier, dix Palestiniens avaient été tués et des centaines d'autres blessés en tentant de s'infiltrer du Liban en Israël lors de la commémoration de la "Nakba" (catastrophe), l'exode palestinien après la création d'Israël.

En août 2010, un accrochage meurtrier à la frontière israélo-libanaise avait fait quatre morts, dont trois Libanais --deux soldats et un journaliste-- ainsi qu'un officier israélien dans le secteur de la frontière.

Il s'agissait de l'incident le plus grave depuis l'été 2006 lorsque le Hezbollah libanais avait enlevé deux soldats israéliens à la frontière. L'armée israélienne avait répliqué en lançant une vaste opération de représailles contre le mouvement chiite. Le conflit avait duré 34 jours, provoquant la mort de plus de 1.200 Libanais, en majorité des civils et de 160 Israéliens, en majorité des militaires.

Première publication : 29/11/2011

  • LIBAN

    Sixième jour de sit-in pour les partisans du Hezbollah

    En savoir plus

  • LIBAN

    Saad Hariri prépare son come-back politique sur Twitter

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Dans le Sinaï, le gazoduc alimentant Israël et la Jordanie à nouveau attaqué

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)