Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 01/12/2011

Appels aux réformes aux Émirats arabes unis

Des activistes réclament des réformes politiques aux Émirats arabes unis. Une internaute américaine remporte son combat en ligne contre le gouverneur du Kansas. Et l’idole des adolescents, Miley Cyrus, soutient « les indignés » du monde entier dans un clip vidéo.

Appels aux réformes aux Émirats arabes unis

À peine libérés, cinq activistes ont réaffirmé leur détermination à mener campagne en vue d’obtenir des réformes politiques aux Emirats arabes unis. Ce groupe de militants a été gracié lundi par le chef de l’Etat après avoir été condamné la veille à des peines de prison fermes pour avoir insulté les dirigeants du pays.

Tous avaient signé en mars dernier cette pétition en ligne appelant à des élections libres dans un pays où les partis politiques sont interdits.

Nasser bin Gaith, que l’on voit ici après sa libération en compagnie de son avocat, fait partie de ces activistes qui ont été surnommés la « bande des 5 » (« the UAE 5 ») sur Internet. Ce professeur d’économie à la Sorbonne d’Abou Dhabi avait notamment critiqué la politique de dépenses publiques menée par les émirats pour s’acheter la paix sociale.

Ahmed Mansour est quant à lui un blogueur influent dans le pays. Il est également le fondateur de « UAE Hewar », un forum de discussion très populaire qui traite de sujets allant des droits de l’homme à l’indépendance de la justice, en passant par les discriminations raciales. Bloqué depuis le mois de février, le site a récemment été fermé sur ordre sur la justice.

Les Émirats arabes unis ont été relativement épargnés par le vent de révolte qui souffle actuellement sur le Maghreb et le Moyen-Orient. Craignant une contagion de la contestation, les autorités ont en effet renforcé leur surveillance du Web et des réseaux sociaux. Ce groupe Facebook qui appelait à manifester le 25 mars dernier avait ainsi rapidement été bloqué et ne compte aujourd’hui plus aucun membre.

 

Combat en ligne entre le gouverneur du Kansas et une internaute

C’est un peu l’histoire de David contre Goliath mais transposée sur le web qu’a vécu Emma Sullivan. Tout commence le 21 novembre lorsque la jeune lycéenne publie sur son compte Twitter, alors suivi par seulement 65 personnes, ce message dans lequel elle affirme avoir insulté en personne le gouverneur du Kansas, Sam Brownback, lors d’un discours qu’il prononçait devant des étudiants. Une affaire qui aurait pu s’arrêter là mais c’était sans compter sur la réaction de Brownback après la découverte du fameux tweet.

En effet, bien décidé à ne pas laisser un tel acte impuni, le gouverneur du Kansas a contacté l’école d’Emma Sullivan pour que son proviseur la force à présenter des excuses. Une demande immédiatement rejetée par la jeune femme de 18 ans via un nouveau message sur Twitter dans lequel elle explique être dans son bon droit et affirme que ses propos sont protégés par la liberté d’expression.

Une réponse culottée face à un responsable politique que de très nombreux internautes américains semblent avoir apprécié. Son compte Twitter est ainsi passé de 65 abonnés à plus de 14 500 en quelques jours, dépassant au passage le nombre d’abonnés au compte de Brownback. Et les messages de soutien à Emma Sullivan se sont également multipliés sur les réseaux sociaux, certains se demandant même si un gouverneur n’avait rien de mieux à faire que de traquer une lycéenne sur la toile.

Face à cette importante mobilisation spontanée en faveur de la jeune femme, Sam Brownback a finalement choisi de faire machine arrière. Une décision qu’il justifie dans un message publié sur sa page Facebook en expliquant que c’est son équipe qui a réagi de façon exagérée à cette affaire. Un court texte dans lequel il rappelle également son attachement à la liberté d’expression et où il fini même par présenter ses excuses à Emma Sullivan.


La créativité face aux inondations en Thaïlande

Des embarcations improvisées faites d'une multitude de bassines en plastique, des gilets de sauvetage pour les animaux de compagnie bricolés avec des bouteilles ou encore des voitures entièrement enveloppées dans des sacs géants... Ce blog répertorie toutes les petites astuces utilisées au quotidien par les Thaïlandais qui vivent toujours les pieds dans l'eau bien qu’elle ait commencé à se retirer dans certaines régions. Le pays est en effet frappé depuis fin juillet par de terribles inondations qui ont fait des centaines de morts et touché des millions de personnes.



La tendance du jour sur les réseaux sociaux


« Nous avons raison de faire grève », affirment de nombreux internautes britanniques qui ont répondu en masse à un sondage lancé sur Twitter par Sky News. La chaîne de télévision a demandé aux utilisateurs si la grève historique menée ce mercredi dans le secteur public contre la réforme des retraites leur paraissait justifiée. Une question à laquelle une immense majorité des internautes a répondu « oui ». Des fonctionnaires ont ainsi déclaré vouloir défendre leur pouvoir d’achat, tandis que d’autres estiment que le secteur public n’a pas à payer pour la crise.

 

Vidéo du jour

La star de la série télévisée Hannah Montana et idole des jeunes américains, Miley Cyrus, vient de mettre en ligne ce clip reprenant de multiples images filmées à l’occasion des manifestations « d’indignés » qui s’organisent depuis plusieurs mois aux quatre coins du monde. Une vidéo accompagnée d’un de ses morceaux et qu’elle tient à dédier à tous ceux qui se battent pour leurs convictions. Reste à savoir si la jeune chanteuse soutient véritablement le mouvement ou s’il s’agit là d’une opération de communication surfant sur la vague du mouvement contestataire qui s’étend à l’ensemble de la planète.

 

 


 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

21/08/2014 Réseaux sociaux

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

Au sommaire de cette édition : les internautes boycottent la vidéo montrant l’exécution d’un journaliste ; la Toile se mobilise pour offrir des repas aux enfants de Ferguson ; et...

En savoir plus

20/08/2014 Réseaux sociaux

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

Au sommaire de cette édition : la Toile est divisée à propos du policier responsable de la mort de Michael Brown ; les internautes font part de leur indignation en ligne suite à...

En savoir plus

19/08/2014 Réseaux sociaux

Le web se met au « Ice Bucket Challenge » pour la bonne cause

Au sommaire de cette édition : les internautes se versent des seaux d’eau glacée sur le corps pour une association ; la Toile se mobilise pour retrouver une peluche égarée ; et...

En savoir plus

18/08/2014 Réseaux sociaux

USA : la mort de Michael Brown continue d'enflammer la Toile

Au sommaire de cette édition : la mobilisation des internautes ne faiblit pas après le décès d’un jeune adolescent américain ; une publicité vestimentaire choque la Toile ; et le...

En savoir plus

16/08/2014 Réseaux sociaux

Crash aérien au Mali : la vérité au bout de la ligne ?

Le 24 juillet, un avion d'Air Algérie s'écrasait dans le nord du Mali, causant le décès de 118 personnes. Un crash intervenu dans un contexte de crise généralisée dans la région...

En savoir plus