Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

Sports

Le Stade Rennais joue sa dernière carte face à l'Udinese

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/11/2011

Face à l'Udinese, Rennes joue son va-tout ce mercredi pour garder un pied en Ligue Europa. Derniers du groupe I, les Bretons ont obligation de s'imposer contre les Italiens et remporter leur dernier match sur la pelouse de l'Atletico Madrid.

AFP - Le Stade Rennais abat mercredi sa dernière carte en Europa League où seule une victoire contre l'Udinese peut lui permettre d'entretenir un faible espoir de qualification, mercredi à l'occasion de la 5e journée du Groupe I.

A force d'emmagasiner des regrets, les Bretons se retrouvent face à une équation des plus simple: un succès mercredi - le premier en phase de poules de la C3 de toute l'histoire du club - ou bien l'oubli.

Quatrièmes et derniers de leur groupe avec deux points, ils doivent battre Udinese (7 pts), mais aussi remporter leur dernière rencontre à Madrid, contre l'Atletico (7 pts), tout en comptant sur des résultats favorables dans les autres matches - du Celtic Glasgow (5 pts) notamment - pour passer. L'heure n'est donc pas encore au bilan, mais encore moins aux perspectives.

Dynamiques, enjoués et souvent même plaisants durant leur campagne, les joueurs de Frédéric Antonetti ont à chaque fois donné raison à leur entraîneur quand il évoque l'Europe comme un "moyen d'emmagasiner de l'expérience".

Car à domicile comme à l'extérieur, les Rennais ont fait preuve d'une naïveté rageante quand il s'est agi de capitaliser leur mainmise sur les rencontres. A quatre reprises, les Rouge et Noir ont ouvert le score, et à quatre reprises, ils se sont faits rejoindre, pour deux nuls et deux défaites au final.

La venue de l'actuel troisième de la Serie A n'est pas, à cet égard, pour les rassurer. Mais les Bretons veulent, à tout le moins, "se faire plaisir", selon les termes d'Antonetti.

"Un peu plus en retrait"

Ils doivent pour cela se souvenir que c'est face à l'Udinese, dans le Frioul, qu'ils ont justement entamé leur phase de poules. Dominateurs, et même parfois archi-dominateurs d'une formation transalpine encore en rodage, ils avaient néanmoins subi la loi de Di Natale et du "réalisme" à l'italienne. Comme un prélude à la suite de leur campagne...

"J'ai revu le match contre Udinese, c'est un match que l'on doit gagner 4-0", regrette encore Antonetti.

Mercredi, l'entraîneur devrait procéder à un large turn-over de son effectif, le championnat ayant désormais sans contestation la priorité.

"L'Europa League, on l'a jouée à fond, aujourd'hui on est un peu plus en retrait", reconnaît Antonetti, qui devrait donc permettre à des joueurs comme Mavinga, Jebbour, Dalmat ou encore Boukari d'accumuler du temps de jeu.

Pour les Italiens, la rencontre peut aussi être l'occasion de conclure, puisqu'un succès conjugué à une non victoire du Celtic face à l'Atletico Madrid serait synonyme de qualification déjà assurée pour les 16e de finale.

Solides vainqueurs de l'AS Rome le week-end dernier (2-0), ils arrivent en pleine confiance en Bretagne. Ils en auront besoin pour mettre un terme à leur fâcheuse série à l'extérieur en Europe où ils n'ont plus gagné depuis 2008 et sept rencontres (deux nuls, cinq défaites).

Première publication : 30/11/2011

  • LIGUE EUROPA

    Rennes fait du surplace, le PSG sombre

    En savoir plus

  • LIGUE EUROPA

    Le PSG s'impose sans trembler face à Salzbourg, Rennes chute d'entrée contre l'Udinese

    En savoir plus

  • LIGUE EUROPA

    Début de campagne européenne facile pour le PSG et compliqué pour Rennes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)