Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Liban : le "coup de com" de Marine Le Pen sur le voile ?

En savoir plus

POLITIQUE

Yannick Jadot : "Des responsables du PS veulent piéger Benoît Hamon"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Yannick Jadot : "Theresa May est du côté obscure de l'Europe"

En savoir plus

FOCUS

Crise migratoire en Europe : la formation des garde-côtes libyens est-elle suffisante?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Rachida Brakni, combattante culturelle

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Irak : dans le piège de Mossoul

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Paris et l'Île-de-France ont perdu 1,5 million de touristes en 2016

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Après le PSG, la magie de Monaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Marine Le Pen au Liban : en quête de stature internationale

En savoir plus

Moyen-orient

La Turquie annonce une série de sanctions contre la Syrie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/11/2011

En guise de protestation contre le régime de Bachar al-Assad, la Turquie a décidé de suspendre sa coopération avec Damas et de bloquer toute livraison d'armes. Les avoirs syriens en Turquie vont également être gelés.

REUTERS - Le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a annoncé mercredi matin une série de sanctions contre la Syrie, afin de protester contre la poursuite de la répression du mouvement de contestation contre le président Bachar al Assad. 

La Turquie va ainsi suspendre sa coopération stratégique avec Damas et bloquer toute livraison d'armes à la Syrie. Les avoirs syriens en Turquie vont être gelés, de même que les relations avec la banque centrale de Syrie, et les crédits turcs destinés à la Syrie sont interrompus, a-t-il expliqué.
 
"Tant qu'un gouvernement légitime, en paix avec la population du pays, ne sera pas en fonctions en Syrie, le mécanisme de la coopération stratégique de haut niveau sera suspendu", a dit le ministre en ajoutant que le régime syrien était "dans une impasse".
 
Les sanctions turques font suite à celles annoncées dimanche par la Ligue arabe à l'encontre de la Syrie. Ahmet Davutoglu s'était rendu en personne à une rencontre des ministres des Affaires étrangères de l'organisation panarabe le week-end dernier au Caire.
 
D'ores et déjà, la compagnie de raffinage pétrolier turque Tupras a mis un terme à un contrat d'achat avec la compagnie nationale des pétroles syrien SYTROL, écrit mercredi le journal turc Haberturk, qui cite le PDG de Tupras, Yavuz Erkut.
 
Le contrat, qui était en vigueur depuis 1995, a été rompu au début du mois de novembre, ajoute le journal.
 


 

Première publication : 30/11/2011

  • TURQUIE

    Ankara aurait-il des arrière-pensées kurdes en haussant le ton contre la Syrie ?

    En savoir plus

  • SYRIE

    Damas constate une rupture totale des relations avec la Ligue arabe

    En savoir plus

  • SYRIE

    La Ligue arabe prévoit de nouvelles sanctions contre la syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)