Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La photo du corps d'Aylan Kurdi, image "choc" de la crise des réfugiés syriens

En savoir plus

POLITIQUE

"En France, on censure les émotions dans la presse"

En savoir plus

POLITIQUE

"Les Français ne veulent pas du match retour Sarkozy-Hollande"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Hubert Védrine : "L'Europe doit élaborer une politique à la hauteur du drame des migrants"

En savoir plus

FOCUS

Guatemala : scandale de corruption en toile de fond de la présidentielle

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Un rappeur et un entrepreneur en quête d’identité européenne (partie 1)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Un rappeur et un entrepreneur en quête d’identité européenne (partie 2)

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Enseignement : le retour de la morale à l'école

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Rencontre avec le quator gallois Stereophonics

En savoir plus

EUROPE

La Belgique parvient à un accord sur la formation d'un gouvernement

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/12/2011

Après 535 jours de crise, les six principaux partis politiques belges, qui formeront la future coalition, sont parvenus à un accord de principe en vue de la formation d'un gouvernement. Le socialiste wallon Elio Di Ripo sera Premier ministre.

REUTERS  - Après 535 jours de négociations, les partis politiques belges ont conclu mercredi un accord de principe en vue de la formation d'un gouvernement, a-t-on appris de source proche des discussions.  

Cet accord devrait être officialisé jeudi, une fois que les six partis qui formeront la future coalition - socialistes, démocrates-chrétiens et libéraux francophones et flamands - auront relu les 185 pages de l'accord de gouvernement.
 
Pour la première fois depuis plus de 30 ans, un francophone, le socialiste wallon Elio Di Rupo, prendra la tête d'un gouvernement belge, une tâche généralement dévolue aux Flamands, majoritaires dans le pays.
 
Les partis étaient parvenus à s'entendre samedi sur le budget 2012, dernier obstacle majeur à la formation du gouvernement après l'accord politique de septembre sur le découpage des circonscriptions électorales, principale pierre d'achoppement entre Wallons et Flamands.
 
La Belgique est sans gouvernement depuis les élections législatives de juin 2010, qui avaient vu les séparatistes flamands de la N-VA arriver en tête.
 
L'accord gouvernemental devra être validé au cours du week-end par chacune des formations politiques concernées.
 
Le vote de confiance devrait intervenir en début de semaine prochaine, peut-être mercredi.

 

 

Première publication : 01/12/2011

  • BELGIQUE

    Grâce à l'accord sur le budget fédéral, la Belgique entrevoit la fin de la crise politique

    En savoir plus

  • BELGIQUE

    Les partis politiques belges trouvent un accord pour sortir de la crise

    En savoir plus

  • BELGIQUE - POLITIQUE

    Après 458 jours de crise, la Belgique fait un pas crucial pour sortir de l'impasse

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)