Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Valls à la chasse aux milliards

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour de Wade à Dakar : La polémique enfle

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (Partie 1)

En savoir plus

SUR LE NET

Ukraine : une carte de visite détournée sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes : toujours les mêmes ?

En savoir plus

FOCUS

Copenhague veut gérer la distribution de cannabis

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Économies : le plan Valls fait débat au sein de la majorité

En savoir plus

  • Les frères ennemis Hamas et Fatah scellent leur réconciliation

    En savoir plus

  • Pour Tony Blair, le véritable ennemi de l’Occident est l’islam radical

    En savoir plus

  • Deux policiers tués à Nairobi dans un attentat à la voiture piégée

    En savoir plus

  • Thomas Piketty, l'économiste français superstar aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : avantage pour le Real Madrid vainqueur du Bayern Munich

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le réveil tardif de la France

    En savoir plus

  • RD Congo : plus de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Erdogan présente ses condoléances aux petits-enfants d'Arméniens tués en 1915

    En savoir plus

  • Cinéma : “Noor”, le transsexuel pakistanais qui voulait redevenir un homme

    En savoir plus

  • Un entraîneur de foot français porte plainte contre l’émir du Qatar

    En savoir plus

  • Ces islamistes du Mujao qui considèrent la France comme leur ennemie

    En savoir plus

  • Le mariage pour tous fête son premier anniversaire

    En savoir plus

  • Le patron du Facebook russe s’exile pour échapper à l'œil de Moscou

    En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • La Game Boy, pop star des années 90, fête ses 25 ans

    En savoir plus

  • Le Brésil organise un sommet de l'Internet pour l'ère post-Snowden

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Paris dévoile sa feuille de route économique jusqu'en 2017

    En savoir plus

Moyen-orient

L'opposition yéménite annonce un accord sur la composition du gouvernement

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/12/2011

Le chef de l'opposition et Premier ministre yéménite, Mohamed Basindawa, et le parti du président sortant Ali Abdallah Saleh ont trouvé un accord sur la composition du gouvernement d'intérim chargé de diriger le pays jusqu'aux élections.

AFP - Le gouvernement yéménite d'entente nationale, dirigé par l'opposition, devrait être annoncé d'ici dimanche après un accord avec le parti au pouvoir sur la répartition des portefeuilles ministériels, a annoncé jeudi à l'AFP un porte-parole de l'opposition.

"Il y a eu un accord avec le parti au pouvoir sur la répartition des portefeuilles. La formation du cabinet sera très facile", a déclaré à l'AFP Mohamed Qahtane, porte-parole du Front Commun, une coalition de l'opposition parlementaire, ajoutant que le cabinet "sera annoncé samedi ou dimanche".

Le chef de l'opposition, Mohamed Basindawa, avait été chargé dimanche par décret de former un gouvernement d'entente nationale pour la période intérimaire précédant le départ du président Ali Abdallah Saleh, prévu en février selon un accord conclu le 23 novembre à Ryad.

Selon l'accord de Ryad, qui met fin à dix mois de crise au Yémen, l'opposition et le parti de M. Saleh, le Congrès populaire général (CPG), se partageront les portefeuilles à parité dans le nouveau gouvernement, à former deux semaines après la signature de cet accord.

Les portefeuilles ont été répartis par un tirage au sort, en vertu duquel l'opposition a obtenu notamment les ministères de l'Intérieur, des Finances, du Plan et de la Coopération internationale, de l'Information, et des Droits de l'Homme, a indiqué M. Qahtane.

Pour sa part, a-t-il ajouté, le CPG gardera entre autres les ministères de la Défense, des Affaires étrangères, du Pétrole, des Télécommunications, et du Service civil.

Etant donné que chaque partie est tenue, selon l'accord de Ryad, d'accepter les nominations effectuées par l'autre, "la formation du cabinet sera très facile", a-t-il souligné.

Opposition et CPG devront tenir vendredi soir une réunion pour évoquer les noms des titulaires des différents portefeuilles ministériels, a indiqué à l'AFP une source au sein de l'opposition.

Le nouveau gouvernement devra prêter serment devant le vice-président Abd Rabbo Mansour Hadi, en charge de la période intérimaire, en vertu de l'accord de Ryad qui, élaboré par les monarchies du Golfe, prévoit le départ de M. Saleh, 69 ans dont 33 au pouvoir, dans un délai de 90 jours en échange de l'immunité pour lui-même et ses proches.

 


 

Première publication : 01/12/2011

  • SYRIE

    La Ligue arabe adopte des sanctions économiques contre Damas

    En savoir plus

  • YÉMEN

    La Française enlevée mardi dans le sud du Yémen a été libérée

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les trois humanitaires retenus en otages au Yémen sont arrivés en France

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)