Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Violences gynécologiques, la lutte prend corps"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tweets, retweets et détweets

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : un deuil national de trois jours et de nombreuses questions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le combat des esclaves sexuelles sud-coréennes continue"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : vers une guerre commerciale avec la Chine ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Inde, 70 ans et toujours jeune"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : au moins 18 morts dans l’attentat de Ouagadougou

En savoir plus

Economie

Les marchés asiatiques dopés par l'action des banques centrales

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/12/2011

Les marchés asiatiques ont unanimement salué la décision annoncée mercredi par les grandes banques centrales d'agir ensemble pour aider l'euro : ils ont tous ouvert en forte hausse ce jeudi. Ainsi, la Bourse de Hong Kong a gagné 5,72 %.

AFP - Les marchés asiatiques ont ouvert en forte hausse jeudi, dans le sillage de Wall Street et des bourses européennes qui avaient terminé dans l'euphorie la veille après l'action coordonnée des grandes banques centrales mondiales pour aider la zone euro.
              
La Bourse de Hong Kong affichait la plus forte hausse à l'ouverture, à 5,72%, l'indice Hang Seng repassant le seuil des 19.000 points pour la première fois en deux semaines, à 19.018,81 points.
              
La Bourse de Sydney gagnait près de 3% et Séoul 3,46%.
              
Shanghai, qui avait terminé mercredi en baisse de 3,27% dans un marché inquiet de l'aggravation de la crise de la dette européenne et du ralentissement de la croissance de l'économie chinoise, a ouvert en hausse de 2,38%.
              
Tokyo gagnait 2,47%. L'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes bondissait de 208,32 points à 8.642,93 points, après avoir terminé la séance mercredi en recul de 0,51%.
              
Les marchés ont unanimement salué la décision annoncée mercredi par les grandes banques centrales d'agir ensemble pour soulager les tensions financières alors que la crise de la dette n'a cessé d'empirer et menace désormais tous les pays de la zone euro ainsi que l'économie mondiale.
              
"Cela montre que les banques centrales ont la volonté de travailler ensemble pour traiter la crise de la dette souveraine", notait Stan Shamu, analyste chez IG Markets en Australie.
              
Pour Yoshihiro Okumura, chez Chibagin Asset Management, l'action des banques centrales est une "surprise (qui) illustre l'urgence" dans laquelle se trouve la zone euro, a-t-il dit à Dow Jones Newswires.
              
La Banque centrale européenne (BCE), la Réserve fédérale américaine (Fed), la Banque du Canada, la Banque d'Angleterre, la Banque du Japon et la Banque nationale suisse ont notamment convenu de faciliter et étendre jusqu'en février 2013 les échange de devises (swap) entre elles.
              
Certaines ont également décidé de poursuivre leurs opérations de refinancement sur trois mois jusqu'à nouvel ordre.
              
La BCE va ainsi pouvoir fournir des yens, des francs suisses ou des dollars canadiens aux établissements financiers de la zone euro, en plus des dollars, qui manquent cruellement de ces devises.
              
Les banques européennes pourront ainsi s'approvisionner en devises et notamment en dollars pour continuer à prêter aux ménages et aux entreprises.
              
Mercredi, la Bourse de New York, également portée par de bonnes nouvelles venues des Etats-Unis, a fini sur sa plus forte hausse en séance depuis 2009, le Dow Jones gagnant 4,24% et le Nasdaq 4,17%.
              
Les Bourses européennes, euphoriques, avaient auparavant clôturé dans l'euphorie: à Paris, le CAC 40 s'est envolé pour s'adjuger 4,22%, l'indice DAX de la Bourse de Francfort a gagné 4,98%, à son plus haut niveau de clôture depuis près d'un mois, et, à Londres, l'indice Footsie-100 a bondi de 3,16%.
              
Les places européennes avaient pourtant ouvert en recul après l'annonce que les ministres des Finances de la zone euro se tourneraient davantage vers le Fonds monétaire international (FMI), le Fonds européen de stabilité financière (FESF) n'ayant pas les capacités d'action espérées pour enrayer la contagion et protéger singulièrement l'Italie et l'Espagne.
              
Les dirigeants européens se retrouvent dans dix jours, les 8 et 9 décembre, pour un sommet une nouvelle fois très important où il sera question aussi de revoir complètement les règles du jeu budgétaire dans l'Union monétaire.

Première publication : 01/12/2011

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Les banques centrales agissent de concert, les Bourses applaudissent

    En savoir plus

  • BOURSES

    Les marchés européens dévissent encore en raison de la crise de la dette

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)