Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

Afrique

À Durban, des milliers de personnes manifestent pour une "justice climatique"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/12/2011

En marge de la conférence de l'ONU sur le climat, organisée à Durban (Afrique du Sud), des milliers de personnes ont défilé pour appeler les dirigeants réunis à prendre des "décisions sérieuses sur le changement climatique".

AFP - Aux slogans d'"Amandla", cri de ralliement des opposants à l'apartheid, des milliers de personnes ont défilé samedi à Durban (Afrique du Sud) pour réclamer "une justice climatique, (...) pas un apartheid climatique", a constaté un journaliste de l'AFP.

Banderoles clamant "arrêtez de tuer notre Terre" ou "Justice", chants et tambours africains, quelques vuvuzela comme ceux qui avaient nourri la bande-son de la Coupe du monde de football l'an dernier en Afrique du Sud: la marche, qui a réuni 6.500 personnes selon la police, a rejoint le centre des conférences où se tient depuis lundi le rendez-vous de l'ONU sur le climat.

"Nous voulons qu'ils arrêtent avec les textes ennuyeux qu'ils préparent et s'affichent enfin aussi vivants que cette marche!", a expliqué Leo Saldanha, un militant indien appartenant à l'organisation Environment Support Group (ESG), qui a défilé en vélo.

Lancée par un collectif rassemblant des ONG environnementales, mouvements sociaux, agricoles, politiques et syndicats, la marche était encadrée de très nombreuses forces de l'ordre et précédée de quatre blindés de la police.

"Nous voulons une justice climatique, nous ne voulons pas un apartheid climatique", a expliqué Lubna Nadvi, l'une des porte-parole, alors que le début du cortège scandait "Amandla", mot zoulou signifiant "force" qui était le cri de ralliement des opposants aux régime de l'apartheid.

"Nous sommes ici pour porter la voix des gens d'Afrique du Sud et de la société civile du monde entier et dire aux gens qui négocient dans ce centre de conférences qu'ils doivent vraiment prendre des décisions sérieuses sur la changement climatique", a-t-elle ajouté.

Les négociations climatiques sont à la peine depuis la déception du sommet de Copenhague, fin 2009, et doivent notamment permettre, à Durban, de dessiner un avenir au protocole de Kyoto, seul traité international imposant des réductions de gaz à effet de serre à une quarantaine de pays industrialisés.

Par ailleurs, avant le départ, quelques heurts ont opposé des manifestants quand une importante délégation des mouvement de jeunes de Congrès national africain (ANC, au pouvoir en Afrique du Sud) a intégré le cortège. Les choses sont rapidement rentrées dans l'ordre sans intervention de la police.

La conférence de l'ONU sur le climat se poursuit jusqu'au 9 décembre.

Première publication : 03/12/2011

  • CHANGEMENT CLIMATIQUE

    Durban, la conférence qui ne fait pas rêver les écologistes

    En savoir plus

  • ONU

    À Durban, 190 pays réunis pour trouver des remèdes au réchauffement climatique

    En savoir plus

  • ENVIRONNEMENT

    Depuis 15 ans, la planète n'a jamais eu aussi chaud

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)