Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Allemagne : la politique migratoire de Merkel pèse dans la campagne pour les régionales

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Destruction des mausolées de Tombouctou : 9 à 11 ans de prison requis contre Ahmad Al Mahdi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ali Bongo : "L’opposition ne parle que de mon acte de naissance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : une réunion pour trouver une issue à la crise du lait

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Rio : l'heure du bilan

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis - Turquie : faux ennemis, vrais amis ? (partie 1)

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis - Turquie : faux ennemis, vrais amis ? (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"En une seconde, tout s'est écroulé"

En savoir plus

Sports

L'Espagne remporte sa cinquième Coupe Davis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/12/2011

Rafael Nadal (photo) a offert à l'Espagne la cinquième Coupe Davis de son histoire en battant l'Argentin Juan Martin Del Potro en quatre sets (1-6, 6-4, 6-1, 7-6) dimanche, au stade olympique de Séville.

AFP - L'Espagne a remporté la cinquième Coupe Davis de son histoire en battant l'Argentine 3 à 1 en finale grâce à la victoire de Rafael Nadal sur Juan Martin Del Potro en quatre sets électriques 1-6, 6-4, 6-1, 7-6 (7/0) dimanche au stade olympique de Séville.

Avec ce cinquième sacre après ceux de 2000, 2004, 2008 et 2009, l'Espagne confirme un peu plus son statut de meilleure équipe de ce début de siècle.

Après avoir longtemps couru derrière son premier Saladier d'argent, elle est revenue en seulement onze ans à deux longueurs de la Suède, quatrième au classement de tous les temps.

L'Argentine en revanche continue à être maudite en Coupe Davis où elle est devenue la première nation de l'histoire à perdre ses quatre premières finales.

Mais autant elle pouvait se mordre les doigts d'avoir perdu celle à domicile il y a trois ans face à une Espagne privée de Nadal, autant elle n'a pas de regret à avoir sur celle de Séville.

Face à une Espagne invaincue à domicile depuis 1999. l'Argentine a logiquement cédé malgré le talent de son leader Juan Martin Del Potro, seulement battu au cinquième set par Ferrer vendredi et auteur d'une partie époustouflante dimanche contre le sextuple vainqueur de Roland-Garros.

Ambiance magique

Injouable pendant une heure, Del Potro a fait trembler les supporters espagnols lorsqu'il a mené 6-1, 1-0 et 40-0 sur son service face à un Nadal assommé par ses coups droits à répétition.

Mais Nadal s'est accroché pour revenir à hauteur et faire ainsi le plus dur face à un Del Potro entamé après avoir joué près de cinq heures vendredi et qui a fini la partie avec un énorme bandage à chaque cuisse.

Alors qu'on le croyait condamné après la perte de son service en début de quatrième manche, Del Potro a pourtant réussi à revenir et enflammer la partie avec des coups magiques pour servir pour le set à 5-3.

Nadal a alors serré la vis pour reprendre le dessus et s'imposer sur un tie-break dans un match immense de 4h08 disputé dans un ambiance magique.

C'est la première fois que Nadal apporte le point décisif à son pays, dans le même stade olympique où il était devenu, en 2004, le plus jeune vainqueur de l'histoire de la Coupe Davis, à l'âge de 18 ans.

Son explosion de joie fut en conséquence, d'autant que cette victoire lui permet de finir en beauté une dernière moitié de saison compliquée et vierge de tout titre depuis sa victoire à Roland-Garros début juin.

 

Première publication : 04/12/2011

  • COUPE DAVIS

    Nadal sort Tsonga, l'Espagne en finale

    En savoir plus

  • COUPE DAVIS

    La victoire en double des Bleus sur l'Espagne relance les espoirs tricolores

    En savoir plus

  • COUPE DAVIS

    Nadal et Ferrer terrassent les Français en simple

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)