Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Sports

Le PSG renoue avec la victoire contre Auxerre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/12/2011

Le Paris Saint-Germain s'est imposé face à Auxerre (3-2) au Parc des Princes dimanche. Le club parisien reprend ainsi la deuxième place du classement derrière Montpellier au terme de la 16e journée de Ligue 1.

AFP - Le Paris SG a enfin réagi dimanche au Parc des Princes face au mal classé Auxerre (3-2), reprenant sa 2e place, laissée la veille à Lille, et ne laissant pas s'échapper Montpellier, qui reste à portée avec 3 points d'avance en tête, après la 16e journée de L1.

 

Le PSG a donc mis fin à sa série noire (quatre matches sans victoire toutes compétitions confondues, dont trois défaites d'affilée). L'image d'un Nasser Al-Kelhaifi, PDG du PSG, se levant poings serrés en tribunes à 2-1, pourrait bien valoir un sursis à l'entraîneur Antoine Kombouaré, qui paraissait bien seul jusqu'ici, cerné par les mauvais résultats et les rumeurs de limogeage.

Dans la ligne de crédit du technicien kanak: les joueurs du PSG ne semblent pas vouloir abandonner leur entraîneur et ont sorti leurs tripes pour faire la différence, alors que l'AJA leur avait donné un gros coup de massue en revenant à 1-1 en seconde période. Merci à Jérémy Menez avec un but et une passe décisive.

Le PSG paraît être le seul club en mesure d'empêcher Montpellier de passer l'hiver au chaud dans la peau du leader à la trêve. Même si Montpellier semble irrésistible en ce moment. L'équipe de René Girard a fait frire les Merlus de Lorient (4-0) samedi soir et peut regarder derrière elle avec fierté: le PSG, 2e, est à 3 points, Lille, 3e, à 5 points.

Merci qui à Montpellier ? Merci Olivier Giroud, grand homme du match avec un but et trois passes décisives. Le néo-Bleu a donc écaillé les Merlus presqu'à lui seul. Giroud consolide ainsi son leadership en tête du classement des buteurs (12 réalisations).

Tout sourit à l'équipe du président "Loulou" Nicollin, y compris un calendrier plus que clément jusqu'à la trêve: Valenciennes, Toulouse et Evian.

Derrière le leader héraultais et le PSG, Lille a cru faire une très bonne opération ce week-end en allant s'imposer à Ajaccio (2-3). Samedi soir, Lille était 2e, avant le match du PSG. Dimanche soir, Lille reste 3e, mais l'opération reste bonne. Certes, ce n'était que la lanterne rouge, mais les Corses ont produit un match solide pour une fois. Et le LOSC a réussi à arracher la victoire sur un penalty --avec une panenka-- d'Hazard en fin de match.

La confiance est revenue dans les rangs du champion en titre et c'est de bon augure avant un dernier match de poules capital en Ligue des champions mercredi face à Trabzonspor pour se qualifier en 8e de finale.

Le Stade Rennais, lui, a passé un week-end dans le droit fil de sa sale semaine. Eliminé en Europa League, Rennes a concédé une défaite à Nice (2-0) qui l'a empêché de se rapprocher du podium. Et Rennes est devenu la première victime du Nice version René Marsiglia, qui n'avait pas encore gagné avec son nouvel entraîneur. Et si Lyon, qui clôt la 16e journée en recevant Toulouse (coup d'envoi 21h) s'impose, les Rennais seront dépassés par l'OL et reculeront d'un cran (4e actuellement).

La semaine a également été pourrie pour Nancy, qui a perdu 2 à 0 à Bordeaux. Un revers qui tombe bien mal puisque la ville a annoncé vendredi qu'elle ne pourrait pas accueillir l'Euro-2016, faute d'argent ! Un comble pour un club qui a eu comme joueur vedette un certain Michel Platini, aujourd'hui président de l'UEFA.

 

Première publication : 04/12/2011

  • LIGUE 1

    À Caen, l'Olympique de Marseille confirme son regain de forme

    En savoir plus

  • LIGUE 1

    L'OM atomise le PSG lors du "clasico"

    En savoir plus

  • LIGUE 1

    Un "Clasico" sur fond de crises marseillaise et parisienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)