Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

Moyen-orient

La célébration de l'Achoura endeuillée par une série d'attentats anti-chiites

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/12/2011

Au moins 28 personnes ont trouvé la mort lors de l'explosion de trois bombes visant des pèlerins célébrant l'Achoura, l'une des plus importantes fêtes du chiisme, à Bagdad ainsi que dans les villes de Hilla et Latifiya.


AFP
- Au moins 28 personnes ont été tuées lors d'une série d'attentats lundi visant des pèlerins en pleine célébration de l'Achoura, l'une des fêtes les plus importantes du chiisme, alimentant l'inquiétude sur la stabilité de l'Irak une fois l'armée américaine partie à la fin de l'année.

Six bombes, dont deux voitures piégées, ont explosé à Bagdad et dans les villes de Hilla et Latifiya, au sud de la capitale, visant spécifiquement les pèlerins, selon des sources de sécurité, faisant au moins 28 morts et 78 blessés.

A cela s'ajoutent trois autres bombes dans deux autres quartiers de Bagdad, qui ont également fait 6 blessés, selon le ministère de l'Intérieur.

Il s'agit du bilan le plus lourd en une journée depuis le 27 octobre, lorsque 32 personnes avaient péri dans un double attentat à la bombe dans un quartier du nord de Bagdad.

Deux voitures piégées ont explosé à proximité et dans la ville de Hilla, à 95 km au sud de Bagdad, alors que des pèlerins chiites étaient rassemblés pour participer aux cérémonies religieuses.

La plus meurtrière s'est produite au nord de Hilla, faisant "16 morts et 45 blessés", selon des sources policière et hospitalière. La deuxième attaque a eu lieu au centre ville de Hilla. "Une voiture piégée a explosé près d'un convoi de pèlerins, tuant une personne et en blessant trois" autres, selon la source policière.

A Latifiya, ville à 40 km au sud de Bagdad, une bombe dissimulée en bord de route, visant elle aussi des pèlerins chiites, a fait un mort, a indiqué une autre source policière.

Ces attaques ont été suivies peu après par l'explosion de trois autres bombes dissimulées visant des pèlerins à Bagdad.

La plus meurtrière a fait au moins huit morts et 18 blessés dans le quartier de Our au nord de la capitale. "Nous avons reçu 8 corps et 18 blessés d'une explosion à Our", selon une source d'un hôpital de Bagdad. Un bilan confirmé par la police.

Une autre explosion dans le quartier de Machtal (est) a fait au moins 2 morts et huit blessés selon une autre source hospitalière. Selon un responsable du ministère de l'Intérieur, le bilan est de 3 morts et 8 blessés.

La troisième explosion, dans le quartier de Zaafaraniya, a fait au moins 4 blessés, selon le ministère de l'Intérieur.

L'Achoura commémore le martyre de l'imam Hussein, petit-fils du prophète Mahomet et troisième imam du chiisme, tué en 680 par les troupes du calife omeyyade Yazid à Kerbala. Les célébrations doivent culminer mardi avec des marches et des processions.

Des millions de pèlerins se rassemblent devant les mausolées de l'imam Hussein et de son demi-frère Abbas, tués en 680 par les troupes du calife omeyyade Yazid lors d'une bataille dans le désert de Kerbala (110 km au sud de Bagdad), et dans d'autres sites religieux chiites.

Les fidèles se flagellent de façon spectaculaire en repentance pour ne pas avoir prêté main-forte à Hussein, petit-fils du prophète Mahomet tué dans des luttes pour le leadership après la mort du fondateur de l'islam.

Les chiites représentent 15% des musulmans dans le monde. Ils sont au pouvoir en Irak et dans l'Iran voisin.

Le départ des troupes américaines, prévu avant la fin de l'année, s'il est salué par une grande partie de la population en Irak, suscite aussi des inquiétudes sur la capacité des forces irakiennes à assurer la sécurité et la stabilité du pays.

Après l'invasion américaine, l'Irak a connu des années d'intenses violences confessionnelles qui ont culminé en 2005-2006. La violence a reculé depuis mais les attaques reste fréquentes.

 

Première publication : 05/12/2011

  • IRAK

    Attentat meurtrier au nord de Bagdad

    En savoir plus

  • IRAK

    Plusieurs attentats meurtriers dans le centre du pays

    En savoir plus

  • IRAK

    Série d'attentats meurtriers à Bagdad, des dizaines de victimes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)