Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ben l'Oncle Soul toujours en plein rêve pour son deuxième album

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le trio CAB, un voyage musical entre Afrique, Brésil et Caraïbes

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mercato : l’AS Monaco prête Radamel Falcao à Manchester United

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

  • Et si la France vendait la Joconde pour éponger ses dettes ?

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Le pape organise un "match pour la paix" avec des stars du foot

    En savoir plus

  • Le Premier ministre de retour au Lesotho après un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, huit morts

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

Afrique

Début du deuxième tour des législatives pour un tiers des électeurs

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/12/2011

En Égypte, le second tour des élections législatives a débuté ce lundi matin dans le premier tiers des gouvernorats - dont Le Caire et Alexandrie. Les Frères musulmans, en tête au premier tour, espèrent maintenir leur avance.

AFP - Les Egyptiens ont commencé à voter lundi pour le deuxième tour des législatives, dans lequel les mouvements islamistes, en particulier les Frères musulmans, tenteront d'améliorer un score déjà écrasant.

Les bureaux de vote ont ouvert à 08H00 (06H00 GMT) pour ce second tour qui concerne,

comme le premier, un tiers des gouvernorats d'Egypte, dont les deux plus grandes villes du pays, Le Caire et Alexandrie.

L'affluence était encore faible à l'ouverture après un premier tour marqué par une participation sans précédent (62%) dans l'histoire de l'Egypte, un pays dirigé d'une main de fer pendant 30 ans par le président Hosni Moubarak, chassé en février par une révolte populaire.

Une rude bataille est attendue lundi et mardi entre libéraux, grands perdants du premier tour, et les islamistes mais aussi au sein même du camp conservateur pour la quasi-totalité des sièges attribués au scrutin uninominal.

Le taux de participation au 1er tour des législatives abaissé à 52%

Le taux de participation au premier tour des législatives en Egypte est de 52%, et non de 62% comme annoncé auparavant, a indiqué le chef de la Haute commission électorale lundi.

"Après le contrôle du dépouillement, le taux de participation au premier tour de la première étape des législatives (28-29 novembre), est de 52% et non de 62% comme annoncé dans la première conférence de presse", a affirmé Abdel Moez Ibrahim, le président de la Haute commission. (AFP)

Un duel serré est ainsi prévu entre les Frères musulmans et les salafistes sur une vingtaine de sièges, en particulier à Alexandrie (nord). C'est dans cette ville qu'est né cet hiver le parti Al-Nour, qui a créé la surprise en raflant 24,3% des voix et talonnant les Frères musulmans (36,6%).

"Cela ne fait que dix mois qu'on est là et on est déjà en deuxième position", se félicite Jihane, une mère de quatre enfants qui porte le niqab (voile intégral ne laissant dépasser que les yeux), devant un bureau de vote dans le quartier AL-Montazah, sur le front de mer à Alexandrie.

"Je vais voter pour Al-Nour car je suis très pieuse et ce sont eux qui représentent le mieux mes idées", dit-elle. "Celui qui a espoir en Dieu est le vainqueur".

Les législatives égyptiennes sont organisées sur trois étapes, étalées sur près de quatre mois. Près de 50 millions d'électeurs sur 82 millions d'Egyptiens sont appelés à voter pour élire 498 membres de l'Assemblée du peuple (chambre des députés), tandis que 10 autres seront nommés par le chef de l'armée et chef d'Etat de fait, le maréchal Hussein Tantaoui.

Un tiers des sièges de l'Assemblée du peuple seront pourvus via un scrutin uninominal à deux tours, les deux tiers restants étant attribués à des listes élues à la proportionnelle.

Première publication : 05/12/2011

  • ÉGYPTE

    Les islamistes largement en tête de la première étape des législatives

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Le gouvernement du nouveau Premier ministre devrait être investi mercredi

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Le taux de participation à la première phase des législatives atteint 62 %

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)