Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Déficit public : la France tiendra-t-elle ses engagements?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Valls : opération séduction

En savoir plus

  • Naufrage d’un ferry en Corée du Sud : deux morts et plusieurs centaines de disparus

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

  • Amnesty International accuse l'Algérie de violer les droits de l'Homme

    En savoir plus

  • Obama à Poutine : les insurgés de l’est de l’Ukraine doivent poser les armes

    En savoir plus

  • Michel Foucher : "Dans l'Est, les gens se sentent ukrainiens"

    En savoir plus

ZONE EURO

Paris et Berlin défendent l'idée d'un nouveau traité européen

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/12/2011

À quelques jours du sommet de l'UE sur la crise de la dette, à Bruxelles, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont déclaré, lors d'une conférence de presse à l'Élysée, qu'un nouvel accord appelant aux sanctions économiques serait soumis aux Vingt-Sept.

REUTERS - Nicolas Sarkokzy a annoncé lundi avoir conclu avec Angela Merkel un accord complet sur la gestion des crises dans la zone euro qui sera soumis aux autres dirigeants des Vingt-Sept au Conseil européen qui s'ouvre jeudi à Bruxelles.

"Nous voulons un nouveau traité" européen, si possible à 27, sinon entre les 17 de la zone euro et ouvert à d'autres pays, a dit le président français à l'issue de deux heures d'entretiens avec Angela Merkel au Palais de l'Elysée.

Ce traité pourra être approuvé avec une majorité qualifiée de 85%, et non à l'unanimité, pour empêcher un pays de bloquer le mouvement.

Paris et Berlin souhaitent des sanctions automatiques en cas de non respect de la règle du déficit public inférieur à 3% du PIB pour les pays de la zone euro et l'adoption par ces pays d'une règle d'or d'équilibre budgétaire, a-t-il précisé.

Il faudra une majorité qualifiée pour s'opposer à de telles sanctions, a-t-il ajouté.

La Cour de justice de l'Union européenne vérifiera si les budgets respectent cette règle d'or, ont confirmé les deux dirigeants.

Les deux pays souhaitent d'autre part avancer l'entrée en vigueur du mecanisme européen de stabilité à 2012 au lieu de 2013, a également dit Nicolas Sarkozy.

Les deux dirigeants ont réaffirmé leur confiance en la Banque centrale européenne et leur promesse de s'abstenir de commentaires sur la politique de la BCE.

"Les eurobonds ne sont en aucun cas une solution à la crise, dit Nicolas Sarkozy, qui s'est dit en accord avec Angela Merkel sur ce point.

Première publication : 05/12/2011

  • CRISE DE LA DETTE

    Combien de sommets cruciaux pour sauver la zone euro ?

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Angela Merkel annonce une union budgétaire pour sortir de la crise

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Le FMI en chevalier blanc de la zone euro

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)