Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

EUROPE

Des centaines de manifestants anti-Poutine interpellés

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/12/2011

Plus de 700 opposants russes, dont l'ex-vice Premier ministre Boris Nemtsov, ont été arrêtés à Moscou et Saint-Pétersbourg alors qu'ils tentaient de se rassembler pour protester contre la victoire du parti de Vladimir Poutine aux législatives.

AFP - Plus de 560 militants de l'opposition ont été interpellés mardi soir à Moscou lors d'une manifestation pour dénoncer la victoire du parti du Premier ministre russe Vladimir Poutine aux législatives, a annoncé mercredi l'agence de presse officielle Itar-Tass, citant la police.

"Les policiers ont interpellé 569 personnes qui essayaient de participer à un rassemblement non autorisé sur la place Trioumfalnaïa", a indiqué une source policière à l'agence.

Précisions sur les interpellations de manifestants avec notre correspondante



Des centaines de militants de l'opposition avaient tenté de manifester mardi soir dans le centre de Moscou pour dénoncer la victoire du parti au pouvoir Russie Unie, mais la police est immédiatement intervenue.

La police a fait état par ailleurs de l'interpellation de quelque 200 manifestants à Saint-Pétersbourg, la deuxième ville de Russie.

Les forces de l'ordre avaient prévenu dans la journée qu'elles empêcheraient toute manifestation non autorisée, après des appels au rassemblement diffusés sur l'internet. Les autorités russes ont annoncé mardi avoir déployé des forces supplémentaires dans la capitale pour assurer la sécurité.

Lundi, des milliers d'opposants (2.000 selon la police, 10.000 personnes selon les organisateurs), s'étaient déjà rassemblés dans la capitale russe -- une manifestation d'une ampleur sans précédent depuis des années à Moscou -- et 300 personnes avaient été interpellées, dont le blogueur dénonçant la corruption Alexeï Navalny et un dirigeant du mouvement d'opposition libérale Solidarnost, Ilia Iachine.

Tous les deux ont été condamnés mardi à 15 jours de prison pour refus d'obtempérer aux injonctions des forces de l'ordre.

Les élections législatives remportées dimanche par Russie unie, dont le score a toutefois chuté de 15 points à moins de 50% par rapport au scrutin précédent en 2007, ont été marquées par de nombreuses irrégularités selon l'opposition et les observateurs étrangers.
 

Première publication : 06/12/2011

  • RUSSIE

    Le parti Russie unie de Poutine en tête des législatives

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Le parti présidentiel, Russie unie, grand favori des législatives

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    La Russie appelle à mettre fin aux "ultimatums" lancés à la Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)