Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Surpopulation, discrimination… Le système carcéral américain à l’heure de la réforme

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

La campagne électorale menace-t-elle la reprise ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'écrivain Yasmina Khadra, amoureux de Cuba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Dilma Roussef : discours émouvant, mais sans plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Présidentielle 2017 : "des patrons sans illusion"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Dissimulation fiscale : Apple pourrait écoper d’une amende record

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Jean-Pierre Chevènement embourbé dans les gaffes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libreville retient son souffle dans l'attente des résultats de la présidentielle

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement (partie 2)

En savoir plus

EUROPE

Des centaines de manifestants anti-Poutine interpellés

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/12/2011

Plus de 700 opposants russes, dont l'ex-vice Premier ministre Boris Nemtsov, ont été arrêtés à Moscou et Saint-Pétersbourg alors qu'ils tentaient de se rassembler pour protester contre la victoire du parti de Vladimir Poutine aux législatives.

AFP - Plus de 560 militants de l'opposition ont été interpellés mardi soir à Moscou lors d'une manifestation pour dénoncer la victoire du parti du Premier ministre russe Vladimir Poutine aux législatives, a annoncé mercredi l'agence de presse officielle Itar-Tass, citant la police.

"Les policiers ont interpellé 569 personnes qui essayaient de participer à un rassemblement non autorisé sur la place Trioumfalnaïa", a indiqué une source policière à l'agence.

Précisions sur les interpellations de manifestants avec notre correspondante



Des centaines de militants de l'opposition avaient tenté de manifester mardi soir dans le centre de Moscou pour dénoncer la victoire du parti au pouvoir Russie Unie, mais la police est immédiatement intervenue.

La police a fait état par ailleurs de l'interpellation de quelque 200 manifestants à Saint-Pétersbourg, la deuxième ville de Russie.

Les forces de l'ordre avaient prévenu dans la journée qu'elles empêcheraient toute manifestation non autorisée, après des appels au rassemblement diffusés sur l'internet. Les autorités russes ont annoncé mardi avoir déployé des forces supplémentaires dans la capitale pour assurer la sécurité.

Lundi, des milliers d'opposants (2.000 selon la police, 10.000 personnes selon les organisateurs), s'étaient déjà rassemblés dans la capitale russe -- une manifestation d'une ampleur sans précédent depuis des années à Moscou -- et 300 personnes avaient été interpellées, dont le blogueur dénonçant la corruption Alexeï Navalny et un dirigeant du mouvement d'opposition libérale Solidarnost, Ilia Iachine.

Tous les deux ont été condamnés mardi à 15 jours de prison pour refus d'obtempérer aux injonctions des forces de l'ordre.

Les élections législatives remportées dimanche par Russie unie, dont le score a toutefois chuté de 15 points à moins de 50% par rapport au scrutin précédent en 2007, ont été marquées par de nombreuses irrégularités selon l'opposition et les observateurs étrangers.
 

Première publication : 06/12/2011

  • RUSSIE

    Le parti Russie unie de Poutine en tête des législatives

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Le parti présidentiel, Russie unie, grand favori des législatives

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    La Russie appelle à mettre fin aux "ultimatums" lancés à la Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)