Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

Culture

Le château de Versailles s'apprête à subir une nouvelle cure de jouvence

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/12/2011

Un vaste programme de rénovation et de mise en sécurité va être entrepris dès 2012 au Château de Versailles. Des travaux qui devraient s'étendre sur cinq ans et s'élever à 171 millions d'euros.

AFP - Le Château de Versailles va disposer d'un budget de 171 millions d'euros sur cinq ans pour mettre en sécurité les appartements royaux, améliorer encore l'accueil du public et rénover les décors de certaines pièces.

Le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand a annoncé lundi après-midi à Versailles le lancement de "la seconde phase du schéma directeur du Grand Versailles", qui couvrira la période 2012-2017.

L'Etat fournira les deux tiers de ce montant et prendra notamment à sa charge la réfection des installations techniques. L'établissement public du Château de Versailles devra financer sur ses ressources propres (mécénat compris) le tiers restant (34%), qui sera notamment affecté à la restauration des décors.

Un vaste programme de travaux a été décidé en 2003 pour "le Grand Versailles" alors que Jean-Jacques Aillagon était ministre de la Culture: il a été évalué à l'époque à 500 millions d'euros sur 17 ans.

La première phase du schéma directeur, de 2004 à 2011, a été de l'ordre de 159 millions d'euros, financée à hauteur de 23% environ par l'établissement. Elle a permis de mettre en sécurité une partie du château notamment au regard des risques d'incendie et de commencer à améliorer l'accueil du public.

La deuxième phase concernera la période 2012-2017. Elle sera particulièrement délicate car elle touchera notamment les appartements royaux, d'abord ceux de la Reine, du Dauphin et de la Dauphine, puis ceux du Roi. Certaines pièces devront successivement être fermées.

Les infrastructures techniques du corps central du château vont être modernisées, les installations de chauffage vont être reprises. Dans la foulée, les décors de certaines pièces vont être restaurés, avec l'aide du mécénat.

L'établissement attendait depuis plusieurs mois les arbitrages du gouvernement pour pouvoir démarrer les chantiers de la deuxième phase alors que ceux de la première phase sont en cours d'achèvement.

Dès son arrivée, à la présidence du Château de Versailles en octobre, en remplacement de M. Aillagon, Catherine Pégard a eu bon espoir d'obtenir le coup d'envoi de cette nouvelle tranche de travaux.

Lors d'un point de presse, le ministre a "salué très chaleureusement" l'arrivée à la tête de l'établissement de l'ancienne conseillère de Nicolas Sarkozy.

Mme Pégard s'est montrée confiante dans la possibilité de trouver des mécènes, notamment étrangers, pour financer le tiers des travaux. "En ces temps difficiles, la culture sera un élément majeur pour ne pas abandonner nos repères", a-t-elle déclaré.

 

Première publication : 06/12/2011

  • DIAPORAMA SONORE

    Derrière les portes dérobées du château de Versailles

    En savoir plus

  • FRANCE

    Catherine Pégard succède à Jean-Jacques Aillagon à Versailles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)